Jusqu'au bout de l'Asie...

85 heures de train !

Publié dans Au fil des rails

Lundi 11 juin 2012, on ne sait pas exactement quelle heure….

 

Nous venons de pénétrer sue le continent asiatique. Le groupe d’Amerloques présent dans le wagon suivait ça de près grâce aux bornes kilométriques présentes le long du parcours. « we’re in Asia, champagne ». En effet, notre train ne va pas tarder à arriver à Ekaterinburg, limite sud des Monts de l’Oural, frontière eurasienne.

 

 

C’est l’avantage du train. Vous vivez les évènements. Vous prenez conscience du temps qui passe. Des kilomètres qui passent. Des paysages qui changent. Des gens qui changent.

 

 

Comme le chante les Stones, "let’s spend the night together", semble nous dire notre train !

C’est l’autre gros avantage du train : we have fuckin’ time !! Après avoir dévoré « Life » de Keith Richards, je prends le temps de redécouvrir tout leur répertoire illégalement obtenu !

Les gares se succèdent, les villes aussi, grandes ou petites. Sur le trajet, d’interminables forêts agrémentent notre point de vue. Depuis que nous avons quitté le déluge de Moscou, le temps est splendide. Un grand ciel bleu et un soleil lumineux… récalcitrant à se coucher. En effet, les nuits ne sont pas très sombres, même très lumineuses. Irkutsk étant plus bas que Moscou sur la carte nous devrions retrouver nos dark nights sans lesquelles je dors difficilement. Lucy, peu lui importe, elle dort ! On essaie de s’adapter aux fuseaux horaires qui défilent, sans savoir vraiment ni quand, ni où nous sommes ! Alors on s’est dit : on avance la montre de 2 heures le premier jour, 2 heures le deuxième jour et 1 heure le troisième jour. De toute façon, nos corps s’adaptent sans mal : on opte pour la solution apéro au wagon bar ! Peu importe l’heure finalement !

Le premier rapport avec les Russes est souvent difficile. On ne parle pas du tout la même langue, nous n’avons pas les mêmes cultures, les mêmes références et sans doute pas les mêmes us et coutumes en matière de rapports humains. Et pourtant ! Le contact peut s’établir. Les gestes sont universels. Et quand notre barmaid du wagon bar nous propose de nous prendre en photo, quelle surprise ! La commande n’avait pas été évidente à passer, tout contact semblait vain.

 

 

Le lendemain, elle nous jette de son wagon : pas question de manger ici des produits achetés sur le quai de la gare. On emporte nos bières dans notre cabine. L’hospitalité à la Russe !

Gimme shelter, street fighting man, under my thumb… Que du plaisir ! 5 ans que je me dis que je dois réécouter les Stones, et que je ne prends pas le temps ! Au même moment Lulu dévore une biographie de Marie Antoinette. La fatigue ne se sent pas, mais tout le monde semble accablé par la chaleur et les heures qui défilent en même temps que les kilomètres. Résultat, l’ambiance dans le train est très calme, chacun essayant de s’adapter comme il peut à un décalage horaire naturel, plus qu’officiel.

 

 

Mardi 12, entre Omsk et Novossibirsk.

Les journées ne font que 22h, l’apéro arrive tôt ! Alors sur le quai d’une gare, nous avons acheté d’excellents beignets frits aux légumes et œufs, accompagnant très bien la bière locale.

Notre avant dernière nuit approche. Nous serons à Novissibirsk à minuit, heure de Novissibirk. 100 km plus loin, nouveau décalage d’1 heure. Toutes les gares que nous traversons affichent l’heure de Moscou. Centralisme jusqu’au boutiste ou organisation optimale pour que tout le monde s’y retrouve ? Nous opterons pour la deuxième solution !

Le programme qui nous attend à Irkutsk est encore assez flou. Le premier objectif étant de trouver une auberge, le deuxième de poster nos derniers articles et photos sur votre blog favori ! Après, nous mettrons sans doute le cap sur l’île d’Olkhone, on ne sait pas trop comment. L’idéal serait de pouvoir traverser le lac d’est en ouest et de rejoindre Oulan Oude d’où nous prendrions le transmongolien en direction d’Oulan Bator. Cela reste encore très hypothétique, et tout dépendra des moyens de locomotion présents sur place… 

 

Mercredi 13, après Krasnoïarsk. 

En cette fin d’après-midi une fois de plus caniculaire, une certaine euphorie nous envahit. Plus qu’une nuit à passer dans le train. Demain matin, après avoir débarqué à Irkutsk, nous nous mettrons en quête d’une auberge et d’un itinéraire pour rejoindre la région d’Olkhone.

En attendant, et après une toilette un peu plus complète que d’habitude dans la minuscule cabine dédiée à tout le wagon, nous bouclons les sacs. Puis irons prendre un dernier apéro au wagon bar, peut être en compagnie de John, Anna et Marion, Français rencontrés au hasard d’un wagon. John est originaire comme moi de la région d’Avignon, et immanquablement, connaît une amie à moi : Charlotte ! Leurs pères respectifs ont travaillé ensemble par le passé pour monter un parc d’attraction dans le village de mes parents ! Etonnante rencontre !

Le spectacle observé depuis notre fenêtre change depuis ce matin. Les interminables forêts ont laissé place à des régions plus vallonnées, plus peuplées aussi. Pas mal de grandes villes (Omsk, Novossibirsk, Krasnoïarsk), mais aussi beaucoup de villes plus petites construites en plaine ou à flanc de colline. Elles sont constituées de maison en bois, très colorées. On ne peut que soupçonner la rudesse des hivers de cette région dans ces habitations qui semblent pour le moins sommaires. La région semble être également dotée de beaucoup d’industries. Le trafic ferroviaire est particulièrement intense au niveau du fret. Nous nous trouvons clairement dans une région très dynamique, au début de la Sibérie orientale.

 

Jeudi 14

Nous sommes à Irkourtsk ! Fatigués. A force de ne rien faire !

A présent nous allons tenter d'organiser notre périple sibérien autour du lac baïkal...  

 

 

Ajouter un commentaire
Publié à 05:53, le 14/06/2012 dans Au fil des rails, Irkoutsk
Mots clefs : Moscou / IrkutskBabouchkaTrainRussieSibérieTranssibérien


Cool!

Publié par Benjy, le 14/06/2012 à 11:50
Bien content d'avoir de vos nouvelles et de constater que le "Life" ne prend pas la poussière dans un carton. Si vous pouviez juste mettre les photos en plus grand format ce serait parfait. Et sinon, Landry j'attends toujours ton appel pour qu'on aille boire un coup avant votre départ gare de l'est ! ;-)
@+

Modifié par landry le 18/06/2012 a 07:10
Lien permanent

<i>Commentaire sans titre</i>

Publié par Matt, le 14/06/2012 à 15:40
Vous allez nous faire aimer le train. ;)

Modifié par landry le 18/06/2012 a 07:08
Lien permanent

tchou-tchou!!!

Publié par leo, le 14/06/2012 à 23:51
si tu parles politique avec un russe dis que nous aussi on a eu notre Tsar! .. et oui .. le Tsar Kozy! (Sarkozy) Mouhahaha!!!!!!! ké drole!

Modifié par landry le 18/06/2012 a 07:06
Lien permanent

Enfin connecté

Publié par lucienllinares, le 16/06/2012 à 10:49
Bon, ça y est, j'ai enfin pu m’enregistrer sur ce p... de blog. Content de pouvoir vous suivre et vous voir. Fé licitations pour le contenu et le style vraiment sympas. Continuez à donner de vos nouvelles., Ici, à Madagascar, tout va bien, mais c'est l'hiver, alors vos descriptions de canicule, ça fait un peu râler. Content de voir que Lucy ne perd ni le moral, ni l'appétit.
Je vous embrasse à tous les 2.
A bientôt (sur le blog)
Papa

Modifié par landry le 18/06/2012 a 07:01
Lien permanent

hello

Publié par yoyo, le 18/06/2012 à 08:25
Salut Frangine salut le beau-frére !!! mille mercis de nous tenir au courant de votre avancement par l'intermédiaire de ce blog !!! Bon pour l'instant du train du train et du train, j'espere que vous ne fatiguez pas trop .... A ce sujet Landry, ma frangine (et je suis surpris que tu t'en étonnes...) est une véritable marmotte !!!! alors ajoute du froid et du décallage horaire et là, elle hiberne !!!!! Profitez un max, c'est tout simplement formidable ce que vous faites, gavez vous et prenez en pleins vos mirettes !!! pleins de bisous à vous deux et on vous suit tous les 3 jours alors vite vite vite, des nouvelles.
Ciao ;-)
Lien permanent

<- Page précédente :: Page suivante ->

Qui suis-je ?


Prendre le temps. Prendre le temps avec les gens, avec la vie, avec nous-même. Prendre le temps de découvrir des cultures, des langues, des coutumes. Prendre le temps d'apprendre des autres, d'apprendre à se débrouiller dans un environnement totalement inconnu, d'apprendre sur soi. Pour prendre ce temps, quel meilleur moyen que de se déplacer en train depuis Paris jusqu'au bout de l'Asie...

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Juillet 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Derniers articles

Clap de fin !
Déambulations sibériennes
Kaléidoscope culinaire !
Train chinois, visa russe, et réjouissances Pékinoises.
Les environs de Chengdu
Le panda géant du Sichuan
Chengdu
Boten, mais qui es-tu, mais où sommes-nous ??
Louang Namtha : la der des ders en Asie du Sud-Est
Inventaire non exhaustif de la petite urbanité Thaïlandaise
Regard sur l'alimentation en terre Thaïlandaise
Bangkok / dernières incursions, la quête du visa Chinois !
Koh Lipe, notre bout d'Asie.
Bangkok / secondes incursions
Ayutthaya, des ruines dans la ville
Krabi / Koh Lanta, le manuel de survie face à "Peak Season" !
Bangkok / premières incursions
Laos / Thaïlande, d'un monde à l'autre
Et une bonne année !
JOYEUX NOEL !!
L'incroyable rencontre, texte et photo par Jade L.C
Manger ET boire !! Le Laos côté table !
Un moment sacré, et un sacré moment !
Luang Prabang, paisible cité royale
Une marseillaise en terre Lao
Anecdotes et rencontres, sur les routes du sud Laos
Pour le meilleur et pour le pire, petit survol de la gastronomie Cambodgienne
Au coeur de la civilisation khmère
L'art au service de la jeunesse
Battambang, de surprises en émerveillements
Phnom Penh, perle de l'Asie
La déforestation au Cambodge, un sujet explosif
Bob Morane
Good morning Camboooodia
Savoureuse cuisine Vietnamienne
L'île de Phu Quoc
La fabrication des vermicelles de riz
La vie dans l'eau
Un bon massage, une bonne action
Le coup de gueule qui n'engage que moi (Lucy) !
Saïgon
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 3
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 2
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 1
Baie d'Halong, merveille de la nature
Hanoï
Etat de la route du Nord-Ouest du Vietnam SAPA - DIEN BIEN - HANOI
Au fait, que mange t-on dans le nord-ouest du Vietnam ?
La boucle du nord ouest : pour l'histoire
Au pays des hmong noirs et des dao rouges
Question de point de vue !
De shangri-la à sapa, descente vers les tropiques
Aux portes du Tibet
A la rencontre de l'autre Chine
Les batiks indigos du Yunnan
Et maintenant?
Hong-Kong
Shanghaï
La gastronomie chinoise : quand manger devient un art de vivre!
Xi'an et sa merveille : l'armée de terre cuite
Pingyao
Prendre le train en Chine au mois d'août : une aventure en soi !
Sur la muraille de Chine...seuls!!
Beijing, capitale de la Chine d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
Le transmongolien, dernier tronçon de la mythique voie.
11 jours en terre hostile : à la découverte du Gobi
Nous ne sommes plus 2...!!
Arkhangaï / acte 2 : la mongolie dans sa plus pure authenticité
Petit point sur la gastronomie Mongole et la vie dans les yourtes.
Arkhangaï / acte 1
bluffante oulan-bator
D'un continent à un autre, frontière russo-mongole
Oulan-Oude
Sibérie, acte 2 : entre effort et réconfort
la gastronomie sibérienne
Sibérie, acte 1.
85 heures de train !
Critique gastronomique de Lulu et +++
Moscou : une mégapole entre 2 mondes.
Sur les rails.
Le temps d'un après midi automnal
Quand ton sac devient ta maison
L'interminable préparation



Newsletter

Saisissez votre adresse email