Jusqu'au bout de l'Asie...

la gastronomie sibérienne

Publié dans Russie

 

Notre séjour en Sibérie nous a enfin permis de connaître la gastronomie Russe, qui doit certes varier selon les régions, mais qui a visiblement de gros points communs. Bien que basée sur des aliments simples, caloriques et peu onéreux (vous comprendrez pourquoi, les russes sont assez démunis et il fait jusqu’à -40 l’hiver ici !), on aime !

Il est possible d’acheter un peu partout et à n’importe quelle heure des soupes chaudes et succulentes qui coutent entre 1 et 2 euros. La plus connue reste le BORSH, une soupe à base de Betterave et agrémentée selon l’humeur du cuisinier, en général de pommes de terres, de carottes et d’épices. Pour la manger comme les russes, il convient de glisser une grosse cuillère de crème fraîche en plus dedans… Un régal !

 

le borsch

 

Par ailleurs, le Lac Baïkal regorge d’Omouls, le poisson endémique du Lac (un pélagique fort gouteux). On pourrait presque dire que côté protéines, c’est ce qui se fait de mieux dans le coin. Du coup, les Sibériens en mangent matin, midi et soir, et nous aussi. On les retrouve également en grande quantité sur les quais de gare, vendus fumés dans des petits sachets en plastiques à la sauvette. Au début, c’est pas franchement appétissant de voir tout ce poisson séché qui sent fort et qui attend des heures au soleil, accompagné de quelques mouches... Mais lorsque vous êtes entassés en 3ème classe et qu’une Babouchka invite tout le compartiment à partager son repas (avec les doigts of course), et bien on ne peut pas refuser ! Et bien vraiment, c’est exquis !

 

omouls séchés

 

Côté boisson, le thé est à l’honneur. Il accompagne tous les repas et toutes les pauses. Côté eau, l’eau du Lac est réputée si pure qu'on la boit directement à n’importe quel endroit ! Ce serait mentir de ne pas dire que pour les hommes, malheureusement, les alcools forts sont également à l’honneur, et bien souvent ce sont des alcools frelatés (le problème est qu’il est très difficile de refuser un verre ; l’astuce que nous avons trouvé : surtout ne pas boire cul sec malgré les demandes réitérées de l’hôte, siroter lentement et jeter le reste lors d’un moment d’inattention). Nous croisons beaucoup de gens ivres dans les rues et les trains. D’après plusieurs sources, c’est la raison qui explique que l’homme russe ait une espérance de vie de seulement 56 ans, la plus faible des pays industrialisés.

 

landry en compagnie d'igor, un bon vivant!

 

Enfin, un petit mot pour les futurs voyageurs au Lac Baïkal : La Nikita’s guesthouse sur l’île d’Olkhone est le coup de cœur du Lonely, mais c’est également le nôtre ! Pour 20€ par personne et par jour, vous avez l’hébergement en pension complète. Au départ nous n’étions pas emballés par cette histoire de pension complète, mais en fait c’est très économique et ça se prête parfaitement au lieu, car l’île est très petite, il n’y pas de restaurant (peut-être 2 en haute saison mais ils ne sont pas encore ouverts), et les activités se font généralement alentour : vélo, randonnée, ballade, sieste… Nous avons donc vécu en petite communauté pendant une semaine, et c’était franchement super ! Côté cuisine, les mauvaises langues diront que les plats servis à la « cantine » sont peu variés et pas forcément hyper copieux. Pour ma part, j’ai trouvé ça génial. Effectivement vu le prix et l’éloignement, il ne faut pas s’attendre à de la grande gastronomie. Mais c’est bon et équilibré, et typique !! Chaque repas contient de l’Omoul. Pour le reste, c’est pâtes, riz, choux, patates et Borsh essentiellement, nous sommes en Sibérie !

 

 

Ajouter un commentaire
Publié à 05:36, le 27/06/2012 dans Russie, Irkoutsk
Mots clefs : omoulborschgastronomieSibériethéalcool


message de Goethe !!!!

Publié par Mamie, le 27/06/2012 à 09:54
Quoi que tu fasses ou rêves de faire, commence. Il y a dans l'audace : du génie, de la puissance et de la magie.
Lien permanent

Les photos !

Publié par Benjy, le 27/06/2012 à 15:43
Donc y a vraiment pas moyen de mettre de plus grandes photos? Parce qu'on y voit franchement pas grand chose et c'est bien dommage !
Lien permanent

et les kilos?

Publié par Véro, le 28/06/2012 à 22:50
Vous avez dû perdre 5 kilos chacun avec toute cette marche! Vous pouvez bien vous enfiler les plats tradi russes après ça, vous en avez besoin!

Les photos sont supers! et en grand je partage les remarques de Benji, c'est bcp mieux.

La bise
Lien permanent

<- Page précédente :: Page suivante ->

Qui suis-je ?


Prendre le temps. Prendre le temps avec les gens, avec la vie, avec nous-même. Prendre le temps de découvrir des cultures, des langues, des coutumes. Prendre le temps d'apprendre des autres, d'apprendre à se débrouiller dans un environnement totalement inconnu, d'apprendre sur soi. Pour prendre ce temps, quel meilleur moyen que de se déplacer en train depuis Paris jusqu'au bout de l'Asie...

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Juillet 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Derniers articles

Clap de fin !
Déambulations sibériennes
Kaléidoscope culinaire !
Train chinois, visa russe, et réjouissances Pékinoises.
Les environs de Chengdu
Le panda géant du Sichuan
Chengdu
Boten, mais qui es-tu, mais où sommes-nous ??
Louang Namtha : la der des ders en Asie du Sud-Est
Inventaire non exhaustif de la petite urbanité Thaïlandaise
Regard sur l'alimentation en terre Thaïlandaise
Bangkok / dernières incursions, la quête du visa Chinois !
Koh Lipe, notre bout d'Asie.
Bangkok / secondes incursions
Ayutthaya, des ruines dans la ville
Krabi / Koh Lanta, le manuel de survie face à "Peak Season" !
Bangkok / premières incursions
Laos / Thaïlande, d'un monde à l'autre
Et une bonne année !
JOYEUX NOEL !!
L'incroyable rencontre, texte et photo par Jade L.C
Manger ET boire !! Le Laos côté table !
Un moment sacré, et un sacré moment !
Luang Prabang, paisible cité royale
Une marseillaise en terre Lao
Anecdotes et rencontres, sur les routes du sud Laos
Pour le meilleur et pour le pire, petit survol de la gastronomie Cambodgienne
Au coeur de la civilisation khmère
L'art au service de la jeunesse
Battambang, de surprises en émerveillements
Phnom Penh, perle de l'Asie
La déforestation au Cambodge, un sujet explosif
Bob Morane
Good morning Camboooodia
Savoureuse cuisine Vietnamienne
L'île de Phu Quoc
La fabrication des vermicelles de riz
La vie dans l'eau
Un bon massage, une bonne action
Le coup de gueule qui n'engage que moi (Lucy) !
Saïgon
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 3
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 2
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 1
Baie d'Halong, merveille de la nature
Hanoï
Etat de la route du Nord-Ouest du Vietnam SAPA - DIEN BIEN - HANOI
Au fait, que mange t-on dans le nord-ouest du Vietnam ?
La boucle du nord ouest : pour l'histoire
Au pays des hmong noirs et des dao rouges
Question de point de vue !
De shangri-la à sapa, descente vers les tropiques
Aux portes du Tibet
A la rencontre de l'autre Chine
Les batiks indigos du Yunnan
Et maintenant?
Hong-Kong
Shanghaï
La gastronomie chinoise : quand manger devient un art de vivre!
Xi'an et sa merveille : l'armée de terre cuite
Pingyao
Prendre le train en Chine au mois d'août : une aventure en soi !
Sur la muraille de Chine...seuls!!
Beijing, capitale de la Chine d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
Le transmongolien, dernier tronçon de la mythique voie.
11 jours en terre hostile : à la découverte du Gobi
Nous ne sommes plus 2...!!
Arkhangaï / acte 2 : la mongolie dans sa plus pure authenticité
Petit point sur la gastronomie Mongole et la vie dans les yourtes.
Arkhangaï / acte 1
bluffante oulan-bator
D'un continent à un autre, frontière russo-mongole
Oulan-Oude
Sibérie, acte 2 : entre effort et réconfort
la gastronomie sibérienne
Sibérie, acte 1.
85 heures de train !
Critique gastronomique de Lulu et +++
Moscou : une mégapole entre 2 mondes.
Sur les rails.
Le temps d'un après midi automnal
Quand ton sac devient ta maison
L'interminable préparation



Newsletter

Saisissez votre adresse email