Jusqu'au bout de l'Asie...

Sibérie, acte 2 : entre effort et réconfort

Publié dans Russie

Du 22 au 25 juin 2012 / Trek du circumbaïkal / Région du lac Baïkal / Russie

 

Nous quittons Irkoutsk pour Listvyanka vers 10h le vendredi 22 juin. 1h plus tard nous arrivons à destination. Notre trek le long du circumbaïkal commence à Port Baïkal, hameau se trouvant de l'autre côté de l'embouchure de l'Angara, que nous pouvons rejoindre grâce à un bac. Malheureusement, le prochain n'est qu'à 16h. Voilà la première journée de marche sérieusement tronquée.

 

sur l'embarcadère, en attente de la traversée de l'angara

Sur le bac, un monsieur nous fait la causette, et nous propose de passer la nuit dans sa datcha (résidence secondaire) de Port Baïkal. Nous hésitons, et non sans regret, refusons.  L'occasion de se confronter au quotidien Russe ne se représentera peut être pas, mais nous sommes bien décidés à marcher quelques kilomètres en cette fin d'après midi caniculaire. Notre homme, incroyablement sympathique et généreux, nous fait don d'une bonne quantité de pignes de pin, gros fournisseur d'énergie, afin de nous aider à tenir les 86 km de marche qui nous attendent.

Nous démarrons notre petite aventure en solitaire vers 16h. 8 km plus tard, une jolie plage déserte nous fait de l'oeil, et nous posons ainsi notre tente pour la nuit.

 

lucy au départ

 

dans l'un des 42 tunnels du parcours!

 

Le lendemain matin marque le véritable départ de notre marche autour de cette voie de chemin de fer mythique. En effet, le transsibérien empruntait autrefois cet itinéraire qui longe le lac par le sud-ouest. Aujourd'hui, la ligne est directe entre Irkoutsk et Slioudianka, et la voie est seulement empruntée par un petit train touristique.

 

La première journée de marche, traditionnellement, est un calvaire pour moi. Un vrai diesel. Lucy est déjà dans le rythme. C'est elle qui imprime le tempo ! Le temps est magnifique, mais je souffre ! Au bout de 5 heures, je n'avance plus. On se trouve une nouvelle plage de galets pour poser la tente. 

 

Quelques minutes après avoir allumé notre feu, 2 petits bâteaux à moteur s'approchent de notre rivage. Je soupçonne l'interdiction de faire du feu, et après quelques balbutiements dans un large éventail de langues jusqu'alors inconnues, nous comprenons en fait qu'on nous demande si nous voulons bien accepter des visiteurs !

 

Voilà donc Sacha et Igor qui débarquent ! Ils viennent camper et pêcher pour le week end. Si Sacha est timide et plus renfermé, Igor est particulièrement en verve ! Ce qui nous prouve que les différences de langue ne sont pas forcément un obstacle à la communication. C'est ainsi que nous faisons connaissance autour d'une tasse de thé bien réconfortante, de filets de pêche à déméler et de notre feu qui crée une ambiance boy-scoot aussi inattendue qu'inoubliable. Après des bribes de conversation tournant autour de la beauté du lac, des crevettes qui y vivent et du temps qui se gâte, il se met en effet à pleuvoir et partons nous endormir sous la tente.

 

un repos bien mérité

 

Le lendemain matin, dès qu'il nous entend bavarder, Igor nous propose du thé en hurlant "tchoï". Enorme traquenard ! La tasse qu'il me tend contient un breuvage à mi-chemin entre la vodka frelatée et l'alcool à 90 ! A 8 h du matin ! Autant dire que le reste de la tasse part dans le feu. Cela amuse beaucoup Igor qui finit par me proposer une tasse de thé.

 

nous sur la voie
  

    lulu dans un tunnel

 

sur une plage au coin du feu

 

La journée s'annonce difficile car le temps est menaçant, nous quittons donc nos compagnons assez tôt. Il s'avère que la pluie est tombée toute la journée sans interruption. Ajoutons le poids de nos sacs à dos (environ 20 kg chacun), l'irrégularité du terrain particulièrement éprouvante pour nos articulations (marcher sur une voie de chemin de fer ce n'est pas aussi facile que sur un sentier balisé!) et une température inférieure à 10 degrés (30 la veille), et on obtient une journée dantesque. 

Au bout de 7 heures de marche et environ 30 km, nous voyons arriver le kilomètre 50 avec l'espoir de trouver enfin un emplacement pour notre tente. Nous sommes trempés jusqu'aux os, la fin d'après midi est bien entamée, il est grand temps de nous poser.  

Nous ignorions l'existence de ce petit mémorial du rail au Kilomètre 50. Un kiosque abrité et un emplacement idéal pour notre tente. Heureux hasard ! Nous sommes sauvés ! 

Par chance, la journée de lundi nous offre un temps plus avantageux. Nous avalons les kilomètres, nous ne croisons personne, nous nous prenons pour les héros de Jules Verne dans les sombres tunnels creusés sur le trajet, et admirons quelques têtes de phoques quand ils veulent bien se montrer. Arrivés à 10 km du but, nous tombons sur un petit hameau. Une communauté religieuse, qui s'occupe aussi du musée, nous permet de nous restaurer, et de passer une nuit plus confortable... le tout pour un prix... aligné sur le marché ! La charité chrétienne, ce n'est plus ce que c'était !

 

Le petit train touristique sous la pluie sibérienne

Nous atteignons Koultouk le lendemain matin. Cette petite ville marque le terme de notre trekking autour du circumbaïkal. 3 jours et demi pour avaler les 86 kilomètres. Ce fut dur, mais qu'est ce qu'on est fiers !! 

 

Landry retrouve la pluie à la sortire d'un tunnel
 
 
A l'arrivée, vue sur des monts de l'autre rive
 

De Slioudianka, ville toute proche, nous prenons un train en fin d'après midi jusqu'à Oulan Oude, capitale de la province de Bouriatie, porte d'entrée de l'Asie. Dans 3 jours nous serons en Mongolie !!

 

 

Ajouter un commentaire
Publié à 05:13, le 28/06/2012 dans Russie, Lac Baïkal
Mots clefs : circumbaïkalSibérielac baikaltrek


Commentaire sans titre

Publié par mum and dad, le 27/06/2012 à 13:42
avec maman on suit votre periple. Igor serait il supporter de l OM? :)
plaisanterie mise à part, votre blog est bien interessant. continuez à vous régaler!
grosses bises à tous les deux
Lien permanent

Commentaire sans titre

Publié par les mêmes, le 27/06/2012 à 21:02
Super contents de vous avoir et de vous voir sur skype !!

Lien permanent

Commentaire sans titre

Publié par AnneSo, le 27/06/2012 à 21:31
waouuuuuuuu!!! bravo, quel periple!!! vous faites rever, vraiment! encore plus de photos please :)
Lien permanent

YEAH

Publié par CAMILLE, le 28/06/2012 à 12:52
trop beaux les paysages !!! j'ai bien aimé le mauvais tord boyau à 8h du mat haha !!!! continuez comme ça ! vous aurez des mollets de rêve en rentrant !!
Lien permanent

Baikal for ever

Publié par jbleguingampais, le 29/06/2012 à 06:43
Salut à tous les 2
Content d'avoir fait votre connaissance à Irkoutsk et de cette discussion politico-écono-existentielle.
Je me suis bien fait plaisir sur la rive Nord de Listvianka avant une belle marche de 20 km jusqu'à Bolshie Koty. Le Baikal est un super terrain de jeu pour ça, il faut que je revienne !! Pour la vodka, pas toujours la peine de tricher, le russe tombe parfois avant toi !! (je parle en connaissance de cause). En même temps j'ai mis un foie de secours dans mon sac :) Bonne route JB
Lien permanent

Commentaire sans titre

Publié par Hélène, le 29/06/2012 à 09:32
Salut les jeunes!
les photos sont superbes! par contre le petit dej fait moins rêver...
Lien permanent

Efforts et réconfort !!!!!

Publié par Mamie, le 29/06/2012 à 16:04
et dire que j'arrive à peine à faire le tour de la maison !
je me régale des vos récits, je les lis et les relis parfois accompagnée de ma fidèle "dame de compagnie" qui elle aussi apprécie beaucoup!
Paulo COELHO a écris et je suis d'accord avec lui pour l'avoir expérimenté : Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, je vous propose d'essayer la routine.Elle est MORTELLE.
gros bisous
Lien permanent

Vous me faites rêver

Publié par Thibaud, le 2/07/2012 à 12:16
bonjour à vous deux,

je ne me lasse pas de découvrir chacun de vos articles.
en étant pas encore très valide, je dois dire que je prend encore plus de plaisir à découvrir votre périple, 86km en 3 jours et demi, franchement c'est la classe.

continuez à vous faire et nous faire plaisir.

biz

Thibaud
Lien permanent

<- Page précédente :: Page suivante ->

Qui suis-je ?


Prendre le temps. Prendre le temps avec les gens, avec la vie, avec nous-même. Prendre le temps de découvrir des cultures, des langues, des coutumes. Prendre le temps d'apprendre des autres, d'apprendre à se débrouiller dans un environnement totalement inconnu, d'apprendre sur soi. Pour prendre ce temps, quel meilleur moyen que de se déplacer en train depuis Paris jusqu'au bout de l'Asie...

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Février 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728 

Derniers articles

Clap de fin !
Déambulations sibériennes
Kaléidoscope culinaire !
Train chinois, visa russe, et réjouissances Pékinoises.
Les environs de Chengdu
Le panda géant du Sichuan
Chengdu
Boten, mais qui es-tu, mais où sommes-nous ??
Louang Namtha : la der des ders en Asie du Sud-Est
Inventaire non exhaustif de la petite urbanité Thaïlandaise
Regard sur l'alimentation en terre Thaïlandaise
Bangkok / dernières incursions, la quête du visa Chinois !
Koh Lipe, notre bout d'Asie.
Bangkok / secondes incursions
Ayutthaya, des ruines dans la ville
Krabi / Koh Lanta, le manuel de survie face à "Peak Season" !
Bangkok / premières incursions
Laos / Thaïlande, d'un monde à l'autre
Et une bonne année !
JOYEUX NOEL !!
L'incroyable rencontre, texte et photo par Jade L.C
Manger ET boire !! Le Laos côté table !
Un moment sacré, et un sacré moment !
Luang Prabang, paisible cité royale
Une marseillaise en terre Lao
Anecdotes et rencontres, sur les routes du sud Laos
Pour le meilleur et pour le pire, petit survol de la gastronomie Cambodgienne
Au coeur de la civilisation khmère
L'art au service de la jeunesse
Battambang, de surprises en émerveillements
Phnom Penh, perle de l'Asie
La déforestation au Cambodge, un sujet explosif
Bob Morane
Good morning Camboooodia
Savoureuse cuisine Vietnamienne
L'île de Phu Quoc
La fabrication des vermicelles de riz
La vie dans l'eau
Un bon massage, une bonne action
Le coup de gueule qui n'engage que moi (Lucy) !
Saïgon
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 3
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 2
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 1
Baie d'Halong, merveille de la nature
Hanoï
Etat de la route du Nord-Ouest du Vietnam SAPA - DIEN BIEN - HANOI
Au fait, que mange t-on dans le nord-ouest du Vietnam ?
La boucle du nord ouest : pour l'histoire
Au pays des hmong noirs et des dao rouges
Question de point de vue !
De shangri-la à sapa, descente vers les tropiques
Aux portes du Tibet
A la rencontre de l'autre Chine
Les batiks indigos du Yunnan
Et maintenant?
Hong-Kong
Shanghaï
La gastronomie chinoise : quand manger devient un art de vivre!
Xi'an et sa merveille : l'armée de terre cuite
Pingyao
Prendre le train en Chine au mois d'août : une aventure en soi !
Sur la muraille de Chine...seuls!!
Beijing, capitale de la Chine d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
Le transmongolien, dernier tronçon de la mythique voie.
11 jours en terre hostile : à la découverte du Gobi
Nous ne sommes plus 2...!!
Arkhangaï / acte 2 : la mongolie dans sa plus pure authenticité
Petit point sur la gastronomie Mongole et la vie dans les yourtes.
Arkhangaï / acte 1
bluffante oulan-bator
D'un continent à un autre, frontière russo-mongole
Oulan-Oude
Sibérie, acte 2 : entre effort et réconfort
la gastronomie sibérienne
Sibérie, acte 1.
85 heures de train !
Critique gastronomique de Lulu et +++
Moscou : une mégapole entre 2 mondes.
Sur les rails.
Le temps d'un après midi automnal
Quand ton sac devient ta maison
L'interminable préparation



Newsletter

Saisissez votre adresse email