Jusqu'au bout de l'Asie...

D'un continent à un autre, frontière russo-mongole

Publié dans Au fil des rails

30 juin 2012 / sur les routes entre Russie et Mongolie

 

Nous quittons Oulan Oude en direction d’Oulan Bator à 8 heures… et en bus ! En effet, nous avons décidé de ne pas emprunter le transmongolien pour 2 raisons : le trajet en train dure une quinzaine d’heures de plus qu’en bus, avec un interminable passage à la frontière russo-mongole, notamment pour le changement des boggies. Ensuite, pour le prix, qui est 4 fois plus élevé. C’est pourquoi nous commettons une petite transgression à notre « charte » et optons donc pour le bus dont le trajet n’est censé durer qu’une douzaine d’heures. En théorie nous serons donc à Oulan Bator ce soir vers 20 ou 21h.

Le trajet se passe normalement, et nous apprenons les coutumes et habitudes mongoles en matière de politesse : le concept de file d’attente avec un ordre de passage à respecter (pour monter dans le bus, mettre ses bagages en soute ou passer le contrôle des passeports) ne semble pas exister en Mongolie. C’est donc dans un « joyeux » bordel que tout cela s’effectue.

Malgré cette normalité de fait, je ne résiste pas à l'envie de vous narrer une scène cocasse lors du contrôle des passeports à la frontière Russe, lors de la sortie du pays : ma barbe d’1 mois et demi risque de me poser quelques contrariétés lors des prochains passages de frontières ! En effet, une « sympathique » agent des douanes a scruté mon visage sous tous ses angles pendant 1 bonne minute 30 (et c’est long dans ce genre de situation !), me comparant à la photo figurant sur mon passeport dans l’espoir d’y trouver quelques similitudes. Vient alors l’instant où je passe la main sur ma barbe en esquissant un petit sourire, qu’elle me rend !! J’ai réussi à faire sourire une agent russe des douanes !! Comme quoi, tout peut arriver !

 

passage de la frontière !


premières yourtes que notre bus croise dans les steppes
 
 
premières images des steppes mongoles
 
 
infinies plaines mongoles
 

Nous arrivons à Oulan Bator vers 22 heures, sans la moindre idée de l’endroit où nous sommes. Nous n’avons traversé que de très larges avenues embouteillées parmi lesquelles il est difficile de se repérer. Alors que nous tentons de mettre désespérément des noms sur les lieux qui nous entourent à l’aide de notre plan de ville bien peu exhaustif, un père de famille qui venait chercher sa fille à la descente du bus nous propose de nous conduire à destination moyennant une participation raisonnable ! Nous découvrirons dans les jours qui suivent que tous les véhicules de la ville sont susceptibles de faire le taxi, et que les piétons d’oulan bator tendent régulièrement le bras afin qu’un véhicule s’arrête : un bien ingénieux mix entre le stop et le taxi !

Nous arrivons enfin à notre guest house, au confort et au mobilier minimaliste, mais à l’ambiance agréable et plus intimiste que les « auberges usines » du cœur de la ville qui concentrent un très (trop) grand nombre de voyageurs qui se ressemblent un peu tous. Cela nous permet de faire des rencontres un peu plus intéressantes et variées avec des personnes de tous âges, voyageant de manière totalement indépendantes, et qui ont des tas d’histoires à nous raconter en toute simplicité.

Notre périple mongol peut commencer !

Ajouter un commentaire
Publié à 05:29, le 4/07/2012 dans Au fil des rails, Oulan-Bator
Mots clefs : mongolieRussieOulan Batorfrontiere russo-mongolebus


Quel bordel !

Publié par mamie, le 5/07/2012 à 16:34
c'est après avoir bavardé une demie heure avec moi que Landry à enrichie à ce point son vocabulaire !!!!!
Comment ma chérie il t'arrive d'avoir le regard noir envers ceux qui essayent de te piquer ta place ? ça m'étonne !
gare à celle.....
merci encore pour avoir illuminé mon après midi d'hier !!!
grosses bizzzz
Lien permanent

haha !!!

Publié par camille, le 9/07/2012 à 16:00
donc les douanes russes sont pires que les douanes françaises !!!!! la prochaine fois qu'on me fait une remarque, je dirai aux usagers: "Allez en Russie, ils rigolent pas là-bas !!!! ".
Si tout s'est bien fini tant mieux, les joies du voyage.
Lucy: vend une culotte et achète un rasoir à ton homme :-)
des bisous
Lien permanent

<- Page précédente :: Page suivante ->

Qui suis-je ?


Prendre le temps. Prendre le temps avec les gens, avec la vie, avec nous-même. Prendre le temps de découvrir des cultures, des langues, des coutumes. Prendre le temps d'apprendre des autres, d'apprendre à se débrouiller dans un environnement totalement inconnu, d'apprendre sur soi. Pour prendre ce temps, quel meilleur moyen que de se déplacer en train depuis Paris jusqu'au bout de l'Asie...

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Septembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Derniers articles

Clap de fin !
Déambulations sibériennes
Kaléidoscope culinaire !
Train chinois, visa russe, et réjouissances Pékinoises.
Les environs de Chengdu
Le panda géant du Sichuan
Chengdu
Boten, mais qui es-tu, mais où sommes-nous ??
Louang Namtha : la der des ders en Asie du Sud-Est
Inventaire non exhaustif de la petite urbanité Thaïlandaise
Regard sur l'alimentation en terre Thaïlandaise
Bangkok / dernières incursions, la quête du visa Chinois !
Koh Lipe, notre bout d'Asie.
Bangkok / secondes incursions
Ayutthaya, des ruines dans la ville
Krabi / Koh Lanta, le manuel de survie face à "Peak Season" !
Bangkok / premières incursions
Laos / Thaïlande, d'un monde à l'autre
Et une bonne année !
JOYEUX NOEL !!
L'incroyable rencontre, texte et photo par Jade L.C
Manger ET boire !! Le Laos côté table !
Un moment sacré, et un sacré moment !
Luang Prabang, paisible cité royale
Une marseillaise en terre Lao
Anecdotes et rencontres, sur les routes du sud Laos
Pour le meilleur et pour le pire, petit survol de la gastronomie Cambodgienne
Au coeur de la civilisation khmère
L'art au service de la jeunesse
Battambang, de surprises en émerveillements
Phnom Penh, perle de l'Asie
La déforestation au Cambodge, un sujet explosif
Bob Morane
Good morning Camboooodia
Savoureuse cuisine Vietnamienne
L'île de Phu Quoc
La fabrication des vermicelles de riz
La vie dans l'eau
Un bon massage, une bonne action
Le coup de gueule qui n'engage que moi (Lucy) !
Saïgon
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 3
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 2
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 1
Baie d'Halong, merveille de la nature
Hanoï
Etat de la route du Nord-Ouest du Vietnam SAPA - DIEN BIEN - HANOI
Au fait, que mange t-on dans le nord-ouest du Vietnam ?
La boucle du nord ouest : pour l'histoire
Au pays des hmong noirs et des dao rouges
Question de point de vue !
De shangri-la à sapa, descente vers les tropiques
Aux portes du Tibet
A la rencontre de l'autre Chine
Les batiks indigos du Yunnan
Et maintenant?
Hong-Kong
Shanghaï
La gastronomie chinoise : quand manger devient un art de vivre!
Xi'an et sa merveille : l'armée de terre cuite
Pingyao
Prendre le train en Chine au mois d'août : une aventure en soi !
Sur la muraille de Chine...seuls!!
Beijing, capitale de la Chine d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
Le transmongolien, dernier tronçon de la mythique voie.
11 jours en terre hostile : à la découverte du Gobi
Nous ne sommes plus 2...!!
Arkhangaï / acte 2 : la mongolie dans sa plus pure authenticité
Petit point sur la gastronomie Mongole et la vie dans les yourtes.
Arkhangaï / acte 1
bluffante oulan-bator
D'un continent à un autre, frontière russo-mongole
Oulan-Oude
Sibérie, acte 2 : entre effort et réconfort
la gastronomie sibérienne
Sibérie, acte 1.
85 heures de train !
Critique gastronomique de Lulu et +++
Moscou : une mégapole entre 2 mondes.
Sur les rails.
Le temps d'un après midi automnal
Quand ton sac devient ta maison
L'interminable préparation



Newsletter

Saisissez votre adresse email