Jusqu'au bout de l'Asie...

Hong-Kong

Publié dans Chine

Du 31 août au 9 septembre : Hong-Kong

Fait exceptionnel : article co-écrit et photos sélectionnées avec déchirement par vos 2 baroudeurs sans engueulade notable !! 

 

Entre palmiers et illuminations de buildings ultra modernes, shopping et randonnées sur les collines avoisinantes, marchés animés et découverte d'une très riche histoire urbaine, retrouvailles familiales et far niente à la plage, Hong Kong nous a offert un séjour inoubliable. De ce genre de séjours qui vous font regretter de ne pas y habiter!

 

Vue de Hong Kong depuis "the peak"

 

Mais de point de regret nous ne parlerons!   

Hong-Kong était une étape obligée  : côté famille donc, puisque Stéphane, le cousin de Landry, y vit avec sa femme; ensuite pour notre visa double-entrée qui nous permet de faire deux séjours de 30 jours en Chine, mais avec une sortie du territoire. Malheureusement, au passage de la frontière, la douanière nous fait comprendre que notre 2ème entrée ne serait pas utilisable, nous avons dépassé la date de validité ! Des démarches administratives s'ajoutent donc au programme !

 

Nouveau visa à faire pour rerentrer en Chine après Hong Kong! Quel manque de vigilence!

 

Après les énormes villes que nous avons visité, je pensais que 4 jours à Hong-Kong seraient suffisants pour profiter de nos hôtes sans trop les déranger et pour visiter la ville avant de filer à la campagne. Je me trompais !

D'abord, Stéphane et Marylène ont été si accueillants que l'on s'est sentis comme chez nous ! Et on resté 9 jours !! Voilà le risque quand on est trop sympa ;) Travaillant tous deux au lycée Français, ils habitent un appartement idéalement placé à 2 pas de l'établissement, sur les hauteurs de Hong Kong Island : super cadre de travail, de quoi regretter de ne pas avoir choisi l'éduc à l'IRA !

 

Stéphane et Marylène à la terrasse d'un excellent resto thaï, et sous la pluie estivale de HK

 

Ensuite parce que Hong-Kong est plus qu'une grande ville. C'est tout un territoire aux allures tropicales que nous avons découvert. Et quel territoire : mer, montagne et ville, tout y est à portée de ferry.

Par ailleurs, en raison de son histoire coloniale et de son statut à part en Chine, de ses airs British, le séjour nous est apparu comme une "pause occidentale" dont nous avons profité pour nous requinquer. Nous avons même mangé un fish and chips ! 

Voici donc une petite carte pour vous aider à mieux comprendre la topographie des lieux (Landry dit que ce n'est pas très clair, mais c'est tout ce que j'ai !).

 

Voilà nos pérégrinations hong Kongaises! Bon déchiffrage!

 

L'histoire de Hong Kong est riche et passionnante, Formidablement bien illustrée par son musée, situé dans Kowloon. 

Hong-Kong était parsemée de villages de pêcheurs depuis des siècles. Au 18ème siècle, le commerce avec l'Europe se développe, la ville se situant au début de la route maritime de la soie. Les Portugais et les anglais en particulier achetaient en chine d'énormes quantités de thé et de soie, destinées aux importations européennes et américaines. La balance commerciale étant largement favorable aux chinois, les anglais vont inonder le pays d'opium. La dépendance se développe et fait des ravages dans la région. L'empereur chinois ne souhaite pas laisser la situation se détériorer ainsi et envisage d'interdire cette substance. Cela va déboucher sur la 1ère (1839-1842), puis sur la 2ème (1856-1860) guerre de l'opium entre les anglais et les chinois. Les défaites successives de ces derniers dans plusieurs villes de la côte est du pays les obigent à céder le territoire qui devient une colonie anglaise dès 1842. A partir de cette date le commerce se développe à vive allure.

Depuis lors, de nombreux évènements ont marqué l'histoire du territoire :  

- les chinois et les colons vivaient dans des quartiers séparés ; la peste sévit à plusieurs reprises côté chinois et fit de nombreuses victimes.

- l'invasion par les japonais fin 1941, suivie de 3 années sombres qui restent gravées dans les mémoires des Hong-Kongais. Les japonais y font régner la terreur : éxécutions sommaires, viols, famine...

 

Une photo du musée d'histoire montrant l'invasion des japonais en 1941

 

- la rétrocession en 1997 du territoire à la Chine par la Grande Bretagne. La fin d'un siècle et demi d'occupation. Mais les Hong Kongais ne se sentent pas Chinois. Pire, les Hong Kongais n'aiment pas les Chinois du continent, leur façon de faire, de vivre. Ils n'aiment pas le contrôle total du pouvoir central. A Hong Kong, la presse est libre, les pensées aussi. Face à ces nombreuses différences, la transition se fait en douceur. La Chine s'est engagée à ne pas modifier le système de fonctionnement économique, juridique et social du territoire pendant 50 ans! Les Hong kongais ont un passeport hong kongais, et leur monnaie demeure le dollar hong kongais!

 

On voit encore aujourd'hui de nombreuses traces de la présence anglaise : des bus à étages, beaucoup de gens qui parlent très bien anglais, la ville est cosmopolite. Il y a de nombreux super-marchés, des restaurants et des magasins adaptés à leur mode de consommation, des villas luxueuses, des artistes, des galleries d'art, des bars, internet libre. Les gens ne poussent pas, ne crient pas, ne crachent pas, et ont des codes de politesse qui correspondent davantage aux codes occidentaux.

 

Le magnifique temple Man Mo en plein coeur de la ville

 

Propices à ce mode de vie, certains excès en tout genre deviennent des habitudes : Marylène nous explique le phénomène des "helpers" philippines. Dans les appartements à hong-kong, il y a toujours une pièce minuscule (environ 4m2) réservée aux fameux "helpers". Qui sont-ils ? Ou plutôt qui sont elles? Car ce sont en grande majorité des femmes, originaires des Philipinnes. Fuyant la misère de leur pays, elles viennent servir comme domestique  au sein des (nombreuses) familles aisées de Honk-Kong, moyennant un salaire d'environ 350€ mensuels (qu'elles envoient en quasi totalité au pays). Les conditions d'accueil sont très strictes : elles doivent être hebergées chez leur employeur, et ne peuvent jamais obtenir le statut de résidente. Même après 30 ans de bons et loyaux services, elles peuvent donc être renvoyées chez elles pratiquement du jour au lendemain si elles restent plus de 15 jours sans contrat.

 

Lorsque les conditions du contrat sont respectées, les heures journalières sont définies et les heures supplémentaires rémunérées. Mais en pratique, il y aurait de nombreux abus, et la situation se rapproche parfois plus de l'esclavage que du statut de femme de ménage...

Elles ont un jour de repos par semaine, le dimanche, où elles se retrouvent beaucoup pour pique-niquer dans les parcs. Apparement, considérées par les locaux comme des moins que rien, elles ne font pas de rencontres et n'ont presque pas de vie privée ; certaines se marrient toutefois parfois avec des expats.

 

De notre côté, nous passons la semaine à profiter des multiples activités offertes par la topographie du territoire.

 

Nous commençons par découvrir l'île qui nous héberge : Hong Kong Island. Siège d'un des plus importants centres financiers au monde, l'île a aussi su préserver son vieux hong kong où les étals de poissons séchés débordent sur les trottoirs. Quelques hectomètres à pieds et on atterrit dans l'agréable quartier branché de Soho, paradis pour expats en mal de galeries d'art, d'antiquaires, de restaurants occidentaux et de pubs irlandais, le tout en arpentant le dédale d'escalators extérieurs.

 

L'intense activité de "Central", le quartier des affaires de Hong Kong

 

Les hauteurs de l'île abritent des résidences chicos réservant un point de vue exceptionnel à ses habitants, ainsi que des sentiers escarpés offrant de belles possibilités de balade.

Nous n'hésitons pas à embarquer sur un ferry pour aller visiter l'une des îles environnantes : Lamma. 20 minutes après avoir embarqués, nous nous retrouvons au milieu de pêcheurs, de plages désertes, et d'araignées...ENORMES!!! Cadre idyllique (à part les araignées) au milieu d'une urbanisation démesurée.

 

Notre première plage sur la petite île de Lamma

 

Les barques des pêcheurs de l'île de Lamma

 

 

Une magnifique plage à Stanley, au sud de Hong Kong Island

 

En compagnie de Stéphane (mon cousin, ou plus exactement celui de mon père!) et Maryléne

 

Cette urbanisation, Kowloon en est la parfaite illustration. Faisant face aux buildings d'HK Island, l'immense quartier nous réserve lui aussi une diversité déconcertante. De luxueux hôtels jouxtent la fameuse avenue of the stars qui offre, le soir venu, un point de vue sans égal sur Victoria Harbour. Plus à l'intérieur des terres, l'une des plus importantes densités de population au monde peuple les différents quartiers abritant musées, restaurants, marchés, enseignes colorées... 

 

Un excellent restaurant de rue sur le marché de nuit de temple street, au coeur de Kowloon

 

Enfin, plus proches de la frontière avec la Chine, les nouveaux territoires permettent aux Hong Kongais de partir s'oxygéner en pleine nature. Nous en profitons pour découvrir nos premiers paysages de jungle! Une randonnée de 4 heures au milieu des singes et d'une nature incroyablement luxuriante.

 

Les paysages de jungle des nouveaux territoires au nord de Hong Kong

 

De sympathiques habitants des nouveaux territoires!

 

Autre habitante du coin fortement intéressée par mes sandwiches!

 

Nos journées sont donc bien remplies. Tout comme celles des Hong Kongais qui ne choment pas! Ici on travaille 6 jours sur 7, et pour tous, le seul objectif est d'amasser le plus d'argent possible...et de le montrer. La valeur travail prend tout son sens! Le rêve Hong Kongais est en marche! Et si l'on échoue, on y croit toujours, persuadé que le travail paiera. 

Comme en Chine, les saveurs asiatiques sont présentes. Stéphane et Marylène nous font découvrir un excellent restaurant Thaïlandais, et les savoureux stands de rue au sein du marché de temple street. Un bonheur pour nos papilles, un cauchemar pour nos bouées qui, depuis que nous avons quitté la Mongolie, refont surface!

Notre séjour se termine, hélas. Une dernière journée en compagnie de nos hôtes sur une plage de Stanley, puis le départ le lendemain pour Guangzhou (Canton, pour nous autres européens). Nous ne nous y attarderons pas. Difficile de soutenir la comparaison avec Hong Kong pour n'importe quelle métropole. Ses 12 millions d'habitants ne nous en voudront pas! Et les montagnes du Yunnan nous attendent...

 

Une dernière vue de HK depuis la terrasse du lycée français

Plein d'autres photos pas dégueulasses à venir dans l'album photo...

 

 

 

Ajouter un commentaire
Publié à 12:21, le 9/09/2012 dans Chine, Hong Kong
Mots clefs : victoria harbourlycée françaishong kongplagerandonnée


félicitations

Publié par Hélène, le 12/09/2012 à 14:07
Landry, ne te voiles pas la face, c'est pas le sandwich, t'as une touche!
Lien permanent

Commentaire sans titre

Publié par Léo, le 13/09/2012 à 17:22
halala! ca fait rêver tout ca!!!
en tt cas stephane n'a pas trop changé, je l'aurais reconnu^^
la photo du "central" elle fait tres futuriste!! enorme!! jvois pas çà à bagnols moi^^
treve de plaisanteries... trop mimi les piti singes :))))
et trop bêêêlleuuuuuu les plages!!!!!!!!
Lien permanent

Univers ASU

Publié par Brice et Anne, le 14/09/2012 à 23:04
Hello! Alors comme ça on regrette de pas avoir choisi l'éducation nationale à l'IRA pour avoir la possibilité de s'exiler à Hong kong?? Hihi! Elle est rigolote celle-là!! Bon ça a l'air chouette cette ville, et bon courage si vous avez des démarches administratives à faire. Bises
Lien permanent

pas la peine

Publié par papa, le 16/09/2012 à 10:55
Belle ville, belle campagne.

Me semble que tu fais un peu la gueule dans le train, comme au petit déjeuner !!!!!!

Rapportez une araignée à mamy.

Bisous
Lien permanent

Commentaire sans titre

Publié par sophie (belle soeur), le 30/09/2012 à 00:00
ca faisait lgt que je n'etais pas venue voir le blog! un peu de voyage et de rêves ca donne des ailes! j'ai quelques pages de lecture en retard alors je m'y mets! gros bisous a tous les deux bonne route!
Lien permanent

Super article

Publié par www.triparoundmyworld.com, le 25/07/2015 à 12:16
Hello,

Super article, tres bon resume de hong kong! Je vais m'en inspirer pour faire visiter hongkong à mes amis.
Lien permanent

<- Page précédente :: Page suivante ->

Qui suis-je ?


Prendre le temps. Prendre le temps avec les gens, avec la vie, avec nous-même. Prendre le temps de découvrir des cultures, des langues, des coutumes. Prendre le temps d'apprendre des autres, d'apprendre à se débrouiller dans un environnement totalement inconnu, d'apprendre sur soi. Pour prendre ce temps, quel meilleur moyen que de se déplacer en train depuis Paris jusqu'au bout de l'Asie...

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Août 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 

Derniers articles

Clap de fin !
Déambulations sibériennes
Kaléidoscope culinaire !
Train chinois, visa russe, et réjouissances Pékinoises.
Les environs de Chengdu
Le panda géant du Sichuan
Chengdu
Boten, mais qui es-tu, mais où sommes-nous ??
Louang Namtha : la der des ders en Asie du Sud-Est
Inventaire non exhaustif de la petite urbanité Thaïlandaise
Regard sur l'alimentation en terre Thaïlandaise
Bangkok / dernières incursions, la quête du visa Chinois !
Koh Lipe, notre bout d'Asie.
Bangkok / secondes incursions
Ayutthaya, des ruines dans la ville
Krabi / Koh Lanta, le manuel de survie face à "Peak Season" !
Bangkok / premières incursions
Laos / Thaïlande, d'un monde à l'autre
Et une bonne année !
JOYEUX NOEL !!
L'incroyable rencontre, texte et photo par Jade L.C
Manger ET boire !! Le Laos côté table !
Un moment sacré, et un sacré moment !
Luang Prabang, paisible cité royale
Une marseillaise en terre Lao
Anecdotes et rencontres, sur les routes du sud Laos
Pour le meilleur et pour le pire, petit survol de la gastronomie Cambodgienne
Au coeur de la civilisation khmère
L'art au service de la jeunesse
Battambang, de surprises en émerveillements
Phnom Penh, perle de l'Asie
La déforestation au Cambodge, un sujet explosif
Bob Morane
Good morning Camboooodia
Savoureuse cuisine Vietnamienne
L'île de Phu Quoc
La fabrication des vermicelles de riz
La vie dans l'eau
Un bon massage, une bonne action
Le coup de gueule qui n'engage que moi (Lucy) !
Saïgon
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 3
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 2
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 1
Baie d'Halong, merveille de la nature
Hanoï
Etat de la route du Nord-Ouest du Vietnam SAPA - DIEN BIEN - HANOI
Au fait, que mange t-on dans le nord-ouest du Vietnam ?
La boucle du nord ouest : pour l'histoire
Au pays des hmong noirs et des dao rouges
Question de point de vue !
De shangri-la à sapa, descente vers les tropiques
Aux portes du Tibet
A la rencontre de l'autre Chine
Les batiks indigos du Yunnan
Et maintenant?
Hong-Kong
Shanghaï
La gastronomie chinoise : quand manger devient un art de vivre!
Xi'an et sa merveille : l'armée de terre cuite
Pingyao
Prendre le train en Chine au mois d'août : une aventure en soi !
Sur la muraille de Chine...seuls!!
Beijing, capitale de la Chine d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
Le transmongolien, dernier tronçon de la mythique voie.
11 jours en terre hostile : à la découverte du Gobi
Nous ne sommes plus 2...!!
Arkhangaï / acte 2 : la mongolie dans sa plus pure authenticité
Petit point sur la gastronomie Mongole et la vie dans les yourtes.
Arkhangaï / acte 1
bluffante oulan-bator
D'un continent à un autre, frontière russo-mongole
Oulan-Oude
Sibérie, acte 2 : entre effort et réconfort
la gastronomie sibérienne
Sibérie, acte 1.
85 heures de train !
Critique gastronomique de Lulu et +++
Moscou : une mégapole entre 2 mondes.
Sur les rails.
Le temps d'un après midi automnal
Quand ton sac devient ta maison
L'interminable préparation



Newsletter

Saisissez votre adresse email