Jusqu'au bout de l'Asie...

Question de point de vue !

Publié dans Chine
4 août 2012 au 25 septembre 2012 / Chine
 
 
 
 
Nous avons passé près de 2 mois en Chine !
 
Au cours de notre périple, nous avons eu l'occasion de discuter avec plusieurs expatriés, ainsi qu'avec de jeunes chinois parlant anglais. Le discours qui prévaut concernant le pouvoir en place est assez différent de ce que l'on entend en France. Il vaut ce qu'il vaut, on est d'accord ou on ne l'est pas, mais il nous a semblé intéressant de vous faire part de cette autre façon de penser la Chine....
 
 
 
Montrée du doigt dans le monde occidental pour ses manquements aux droits de l'homme et ses actions au Tibet, le parti  communiste chinois est en train de faire passer son pays dans le monde des grandes puissances économiques.
 
 
Pour nos interlocuteurs, l'une des forces du PCC est son organisation interne, qui par certains aspects donne l'impression d'un semblant de démocratie. En effet, chaque ville, mais aussi chaque minuscule village du fin fond de la campagne dispose de son représentant au parti. Ces représentants se réunissent très régulièrement, et c'est suite à ces réunions que les problématiques sont soulevées. Cela permettrait que personne ne soit "oublié" par le système, et que les décisions prennent en compte l'intérêt de la majorité. Ou de la minorité si besoin ! 
 
 
Ensuite disent-ils, cela permet au gouvernement d'agir rapidement (certes parce qu'il n'y a pas d'opposition). Lorsqu'une décision est prise de construire une route, le chantier est parfois terminé dans l'année. Dans un pays de plus de 1,3 milliards d'habitants, c'est un point fort pour avancer !
 
 
La comparaison est d'ailleurs assez frappante avec l'Inde, qui jouit de taux de croissance à peu près similaires. Entre une démocratie qui fonctionne mal et une société de caste qui paralyse le système, le développement du pays, de ses infrastructures,  et de son système économique, sont loins d'être aussi avancés que celui de la Chine.
 
 
Enfin, élément marquant lorsque l'on parle avec les chinois, et qui doit être hérité du mode de pensée communiste, est la conscience aigüe des différences sociales qui existent au sein du pays et la volonté de les gommer. Une étudiante en économie m'a dit que "la réduction des écarts entre les riches et les pauvres est l'enjeu majeur pour la Chine des 10 prochaines années". Pas si mal !...
 
Effectivement avec 60 millions de millionnaires, l'ouverture économique n'a pas profité à tous de la même façon. Mais il n'y a presque plus personne qui vit dans des bidonvilles, aucun village qui n'ait l'électricité et internet !
 
 
Evidemment dans tout cela, pas de réponse sur les questions des droits de l'homme, du respect des minorités, de la liberté d'expression, etc. La Chine se targue d'être parvenue à une certaine "harmonie" sur tout le territoire, entre toutes les ethnies, mais à quel prix ?
 
Seul sujet abordable, l'économie, et elle fonctionne. Mais certains pensent qu'une (r)évolution est en marche. Pourquoi ? Grâce aux jeunes ! Imaginez le fossé culturel qu'il y a actuellement entre les parents (ou grands-parents) et leurs descendants issus de la politique de l'enfant unique en vigueur depuis 1979. Apparemment ils ont beaucoup de mal à se comprendre. Les uns, élevés jadis au sein de familles très nombreuses dans le plus grand respect des traditions et des valeurs telles que l'honneur, le respect, la loyauté. Les autres, unique centre d'attention de toute une famille, pendus toute la journée à leur i-phone ou sur leur ordinateur, et soumis à une forte pression de réussite sociale et scolaire. Exigeront-ils du changement, et de la liberté?
 
 

Si vous souhaitez approfondir le sujet, je vous recommande la lecture de cet excellent article par l'ancien chef du bureau de Pékin du Financial Times, Richard McGregor : http://www.slate.fr/story/33301/parti-communiste-chine

 
 
 
 
Par ailleurs, les relations conflictuelles qu'entretient la Chine avec ses voisins permettent de maintenir une certaine propagande autour du sentiment nationaliste. Le tapage médiatique autour de certaines querelles ou tensions (comme en ce moment avec le Japon au sujet des îles en mer de Chine), est le principal instrument de cette propagande. Certes, l'identité chinoise s'est façonnée à travers de nombreux conflits. Mais il est tout de même déroutant de voir à quel point le sentiment anti nippon est facile à réveiller. Quant aux autres peuples entourant le pays (vietnamiens, coréens...), ils semblent se trimballer diverses tarres peu au goût des Chinois!
Nous avons rencontré une taïwannaise à Hong-Kong : "parle t-on la même langue à Taïwan qu'en Chine?" lui demandai je naïvement ; "mais enfin, tout le monde sait maintenant que Taïwan c'est la Chine ! Bien sur que nous parlons mandarin !" Il paraîtrait même que certains voyageurs se sont fait confisquer leurs guides Lonely Planet à la frontière car il présente Taïwan comme indépendante...
 
 
Pour finir, l'occasion de tordre le cou à une idée reçue sur la Chine : l'écologie (parole d'écolo). Après avoir atteint des sommets de pollution dans les 2 premières décennies de son ouverture économique, le gouvernement semble avoir pris conscience de certains enjeux : le climat, l'agriculture intensive, la gestion de l'eau, la production énergétique. Combien de temps l'Europe a mis pour prendre conscience de ces enjeux? Quant aux USA, comment se fait il qu'ils ne ratifient même pas les grands traités internationaux?
 
Par exemple, à Beijing, une énorme campagne en faveur des véhicules électriques a été menée depuis 2010, et les effets sont spectaculaires ; quand on se promène dans le centre ville, on remarque que tous les 2 roues sont électriques ! A moindre échelle, c'est aussi ce que l'on peut constater dans le reste du pays. Ce succès est peut être lié au coût de l'essence par rapport à l'électricité.
 
 
On voit également fleurir des champs d'éoliennes un peu partout, les villes nouvelles sont largement équipées de panneaux solaires, et les barrages hydroélectriques semblent être une bonne alternative au nucléaire pour la production d'électricité. La Chine est même devenue ces dernières années un énorme producteur d'agriculture bio ! (http://www.novethic.fr/novethic/planete/environnement/agriculture/agriculture_chinoise_utilisation_massive_pesticides_et_developpement_bio/105900.jsp)
 
 
Bien sûr, le  pays a de nombreux défis écologiques à relever avec une population aussi gigantesque, et elle est loin de tout gérer de façon optimale (http://www.slate.fr/story/33325/chine-desastre-ecologique) :
- le charbon, principale cause de pollution de l'air du pays , reste sa ressource la plus abondante, la moins chère et la plus facile à exploiter. Et elle n'est pas prêt de s'épuiser puisque des gisements énormes ont été découverts en Mongolie.
- les choix d'aménagement du territoire sont souvent contestables. Ce sont des projets pharaoniques, coûteux, pas franchement écologiques et qui ne tiennent pas compte des populations locales, qui sont privilégiés. : construction d'immenses routes aux abords de sites naturels et de villages, déviation de fleuve pour alimenter en eau le nord du pays... 
 
 
La Chine moderne va vite. Son développement économique est incroyablement rapide. Elle a aujourd'hui conscience des 2 enjeux (avant qu'ils ne deviennent des dangers!) des années à venir : les enjeux écologiques (continuer à se développer, mais proprement : on appelle ça le développement durable!) et sociaux (la diminution des inégalités qui devient un enjeu mondial!)
 
 
Voilà, c'était une vision d'ailleurs !
 
 
 
Ajouter un commentaire
Publié à 04:53, le 30/09/2012 dans Chine, Chine
Mots clefs : croissanceTaïwanPCCfaçon de penséechinedémocratiepolitique


ni haô!!!!!

Publié par Brice et Anne, le 1/10/2012 à 21:09
Salut la jeunesse! merci pour cet article intéressant, qui fait un peu le tour de toutes les questions! Que dire, que dire...on a aussi pu apprécier le fossé entre les générations, par notre maigre expérience (comparée à la vôtre!) : les gamins "uniques" sont vraiment des rois...normal, ils ont plein de taties et de tontons pour leur acheter le dernier bidule à la mode!! Amusez-vous bien, et bon courage...si j'ai bien compté, vous êtes à la moitié de votre périple!!! Biz
Lien permanent

Commentaire sans titre

Publié par le grand timonier, le 2/10/2012 à 01:24
prêts pour le grand bond en avant, camarades!
Lien permanent

la vision de la chine

Publié par Mayette, le 3/10/2012 à 08:42
" Quand la Chine s'éveillera " .........
Lien permanent

pas de gnan gnan

Publié par papa, le 5/10/2012 à 11:44
clair, net, précis et surtout, contrairement aux bouffons récurrents, crédible. Encore bravo.
Lien permanent

<- Page précédente :: Page suivante ->

Qui suis-je ?


Prendre le temps. Prendre le temps avec les gens, avec la vie, avec nous-même. Prendre le temps de découvrir des cultures, des langues, des coutumes. Prendre le temps d'apprendre des autres, d'apprendre à se débrouiller dans un environnement totalement inconnu, d'apprendre sur soi. Pour prendre ce temps, quel meilleur moyen que de se déplacer en train depuis Paris jusqu'au bout de l'Asie...

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Septembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Derniers articles

Clap de fin !
Déambulations sibériennes
Kaléidoscope culinaire !
Train chinois, visa russe, et réjouissances Pékinoises.
Les environs de Chengdu
Le panda géant du Sichuan
Chengdu
Boten, mais qui es-tu, mais où sommes-nous ??
Louang Namtha : la der des ders en Asie du Sud-Est
Inventaire non exhaustif de la petite urbanité Thaïlandaise
Regard sur l'alimentation en terre Thaïlandaise
Bangkok / dernières incursions, la quête du visa Chinois !
Koh Lipe, notre bout d'Asie.
Bangkok / secondes incursions
Ayutthaya, des ruines dans la ville
Krabi / Koh Lanta, le manuel de survie face à "Peak Season" !
Bangkok / premières incursions
Laos / Thaïlande, d'un monde à l'autre
Et une bonne année !
JOYEUX NOEL !!
L'incroyable rencontre, texte et photo par Jade L.C
Manger ET boire !! Le Laos côté table !
Un moment sacré, et un sacré moment !
Luang Prabang, paisible cité royale
Une marseillaise en terre Lao
Anecdotes et rencontres, sur les routes du sud Laos
Pour le meilleur et pour le pire, petit survol de la gastronomie Cambodgienne
Au coeur de la civilisation khmère
L'art au service de la jeunesse
Battambang, de surprises en émerveillements
Phnom Penh, perle de l'Asie
La déforestation au Cambodge, un sujet explosif
Bob Morane
Good morning Camboooodia
Savoureuse cuisine Vietnamienne
L'île de Phu Quoc
La fabrication des vermicelles de riz
La vie dans l'eau
Un bon massage, une bonne action
Le coup de gueule qui n'engage que moi (Lucy) !
Saïgon
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 3
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 2
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 1
Baie d'Halong, merveille de la nature
Hanoï
Etat de la route du Nord-Ouest du Vietnam SAPA - DIEN BIEN - HANOI
Au fait, que mange t-on dans le nord-ouest du Vietnam ?
La boucle du nord ouest : pour l'histoire
Au pays des hmong noirs et des dao rouges
Question de point de vue !
De shangri-la à sapa, descente vers les tropiques
Aux portes du Tibet
A la rencontre de l'autre Chine
Les batiks indigos du Yunnan
Et maintenant?
Hong-Kong
Shanghaï
La gastronomie chinoise : quand manger devient un art de vivre!
Xi'an et sa merveille : l'armée de terre cuite
Pingyao
Prendre le train en Chine au mois d'août : une aventure en soi !
Sur la muraille de Chine...seuls!!
Beijing, capitale de la Chine d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
Le transmongolien, dernier tronçon de la mythique voie.
11 jours en terre hostile : à la découverte du Gobi
Nous ne sommes plus 2...!!
Arkhangaï / acte 2 : la mongolie dans sa plus pure authenticité
Petit point sur la gastronomie Mongole et la vie dans les yourtes.
Arkhangaï / acte 1
bluffante oulan-bator
D'un continent à un autre, frontière russo-mongole
Oulan-Oude
Sibérie, acte 2 : entre effort et réconfort
la gastronomie sibérienne
Sibérie, acte 1.
85 heures de train !
Critique gastronomique de Lulu et +++
Moscou : une mégapole entre 2 mondes.
Sur les rails.
Le temps d'un après midi automnal
Quand ton sac devient ta maison
L'interminable préparation



Newsletter

Saisissez votre adresse email