Jusqu'au bout de l'Asie...

Aux portes du Tibet

Publié dans Chine

Du 19 au 22 septembre 2012 / Shangri-la / Province du Yunnan / Chine      

 

Après les campagnes de Dali, au centre du Yunnan, place aux montagnes du nord ouest de la province.

Faute d'infrastructures ferroviaires, c'est en bus que nous rejoignons Shangri-la, avant poste himalayen au fort accent tibétain.

 

"Shangri-la", quel drôle de nom! Et pour cause. Au début des années 2000, le pouvoir en place, farceur à toute heure, décida de changer le nom de la ville de Zhongdian en Shangri-la afin de concurrencer Lijiang et Dali, 2 places fortes touristiques du Yunnan. Mais pourquoi Shangri-la, me direz vous? Ce nom, extrait d'un roman de James Hilton, Horizon perdu, décrit un endroit mystique où les personnages vivent heureux et longtemps, dans le sud ouest de la Chine. Les autorités ont donc décrété que Zhongdian était cet endroit, n'en déplaise à James Hilton qui se retournerait dans sa tombe s'il voyait la ville!!

 

En effet, avec l'aide des tours opérateurs, le coup marketing a marché! Les projets de construction immobilière pullulent et les groupes affluent. La ville nouvelle n'a pas beaucoup de charme, quant à la vieille ville, elle est très agréable à visiter le matin, avant qu'elle ne se pare de ses atouts touristiques, et ne laisse place à toutes sortes de boutiques et de restaurants chers. Heureusement, le sud de la vieille ville est beaucoup plus authentique, regorgeant de rues d'époques sans restauration excessive, de charmantes petites places et de magnifiques temples.


La vieille ville de Shangri-la, c'est aussi çà!!

 

L'une des vieilles rues de la ville avec un de ses habitants s'y promenant

 

Mais peu importe la ville ! Ce sont surtout ses alentours qui nous intéressent : les villages tibétains, les randonnées, et le fabuleux monastère de Songzanlin. 

 

Shangri-la est le chef lieu de la préfecture autonome tibétaine de Deqing. L'atmosphère est très imprégnée de spiritualité bouddhiste et de culture tibétaine.

C'est aux alentours du monastère de Songzanlin que l'on perçoit le mieux cette ambiance. D'abord grâce au monastère lui même. Toujours en phase de restauration suite aux dégats de la révolution culturelle, son emplacement en fait (presque) un endroit idéal pour une retraite spirituelle. Se situant à plus de 3300 mètres d'altitude, entouré de montagnes, de lacs et de villages, et pour un peu qu'on oublie la proximité de Shangri-la à 2 km plus au sud, cette lamasserie nous permet de toucher du bout des doigts le coeur du bouddhisme.

 

A l'approche du monastère de Songzanlin

 

La façade d'un des temples du monastère

 

Vu sur les alentours, du haut du monastère

 

Dans les allées du monastère

 

Accompagnés par les chants guturaux des moines, ainsi que par les sons de leurs instruments à vent et percussions, nous parcourons les différents temples, colorées par les peintures bouddhiques, habités par les somptueuses représentations de bouddha, et ornés de différents symboles et décorations bouddhiques. Somptueux. Plus encore que tous les temples que nous avons eu la chance de visiter jusqu'alors.

 

Un moine se baladant sous les drapeaux de prière tibétains

 

Un moine supervisant les travaux de rénovation!


Les alentours du monastère sont tout autant remarquables. C'est au hasard d'une balade dans un village tout proche que nous avons l'occasion de goûter au met traditionnel tibétain : la tsampa. Alors que nos estomacs commençaient à gargouiller, nous nous sommes mis à la recherche de quoi nous sustenter. Dans une petite rue calme, un portail ouvert laisse apparaître une cour autour de laquelle se dressent de beaux bâtiments en bois... nous osons l'incursion. Un moine nous accueille tout sourire. Pas de problème, on peut nous faire à manger ! 

Au menu : yaourt de yak, thé au lait de yak... et tsampa ! Des airs de Mongolie ! L'occasion rêvée d'attaquer un régime ! Le cadre de ce repas et la gentillesse de nos hôtes suffisent à mon bonheur. Lucy, amoureuse de la Mongolie... et maintenant de la culture himalayenne, se régale.

 

Notre nouvelle salle à manger !

 

Des moines réunis au bas d'un village

 

Nous repartons, requinqués, à l'assaut des stupas (structure architecturale bouddhiste rendant hommage au bouddha) placés sur les montagnes entourant le monastère. Nous atteignons le plus haut qui se trouve à 3600 mètres d'altitude au bout de 2 heures de grimpette. Il est sacrément imposant ! La vue sur le monastère, les montagnes environnantes et les villages escarpés est féerique. Nous garderons ces images dans nos têtes, la batterie de l'appareil photo nous ayant lâchée! 

 

Un stupa dans la vielle ville

 

Nous n'avons pas le droit de pénétrer au Tibet. Nous aurons eu une jolie consolation. Voir déambuler dans les rues de la ville des moines par dizaine, des gens portant les costumes d'ethnies tibétaines, visiter les différents temples de la ville et le grand monastère de Songzanlin, se balader dans les villages tibétains alentours, ce n'était pas le Tibet, mais cela y ressemblait fortement.

Heureux de cette immersion, nous quittons la Chine avec le sentiment d'en avoir pris plein les yeux. Nous entamons notre descente vers le vietnam, avec une succession de bus et de trains au programme...

 

Ajouter un commentaire
Publié à 11:12, le 23/09/2012 dans Chine, Shangri-La Xian
Mots clefs : moines bouddhistesmonastère songzanlinzhongdianshangri-layunnantibétains


Commentaire sans titre

Publié par leo, le 27/09/2012 à 20:50
et bien c est magnifique!!! ... et voir cela dans une ville, certes aux portes du Tibet, mais néanmoins en Chine, n'en rend l'architecture que plus belle et le dépaysement plus marqué ... et marquant :)
Lien permanent

votre voyage est juste incroyable...!

Publié par AnneSo, le 28/09/2012 à 11:25
ma mère vient justement de m'offrir le bouquin d'Alexandra David-Néel, "Voyage d'une parisienne à Lhassa" (je crois qu'on en avait parlé ensemble, Landry, non?), votre post me donne trop envie de le dévorer ce weekend!!! il fait quel temps là-bas d'ailleurs? il commence à faire froid ou ça va? xxx
Lien permanent

la Tsampa

Publié par Mayette, le 29/09/2012 à 15:01
ça compte aussi les plats traditionnels ! celui-ci à base d'orge
grillé , de sucre, de thé, et de ghi (beurre clarifié) me conviendrait parfaitement.
Toujours passionnant de vous lire, et de voir vos photos.
bisous
Mayette
Lien permanent

<- Page précédente :: Page suivante ->

Qui suis-je ?


Prendre le temps. Prendre le temps avec les gens, avec la vie, avec nous-même. Prendre le temps de découvrir des cultures, des langues, des coutumes. Prendre le temps d'apprendre des autres, d'apprendre à se débrouiller dans un environnement totalement inconnu, d'apprendre sur soi. Pour prendre ce temps, quel meilleur moyen que de se déplacer en train depuis Paris jusqu'au bout de l'Asie...

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Février 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728 

Derniers articles

Clap de fin !
Déambulations sibériennes
Kaléidoscope culinaire !
Train chinois, visa russe, et réjouissances Pékinoises.
Les environs de Chengdu
Le panda géant du Sichuan
Chengdu
Boten, mais qui es-tu, mais où sommes-nous ??
Louang Namtha : la der des ders en Asie du Sud-Est
Inventaire non exhaustif de la petite urbanité Thaïlandaise
Regard sur l'alimentation en terre Thaïlandaise
Bangkok / dernières incursions, la quête du visa Chinois !
Koh Lipe, notre bout d'Asie.
Bangkok / secondes incursions
Ayutthaya, des ruines dans la ville
Krabi / Koh Lanta, le manuel de survie face à "Peak Season" !
Bangkok / premières incursions
Laos / Thaïlande, d'un monde à l'autre
Et une bonne année !
JOYEUX NOEL !!
L'incroyable rencontre, texte et photo par Jade L.C
Manger ET boire !! Le Laos côté table !
Un moment sacré, et un sacré moment !
Luang Prabang, paisible cité royale
Une marseillaise en terre Lao
Anecdotes et rencontres, sur les routes du sud Laos
Pour le meilleur et pour le pire, petit survol de la gastronomie Cambodgienne
Au coeur de la civilisation khmère
L'art au service de la jeunesse
Battambang, de surprises en émerveillements
Phnom Penh, perle de l'Asie
La déforestation au Cambodge, un sujet explosif
Bob Morane
Good morning Camboooodia
Savoureuse cuisine Vietnamienne
L'île de Phu Quoc
La fabrication des vermicelles de riz
La vie dans l'eau
Un bon massage, une bonne action
Le coup de gueule qui n'engage que moi (Lucy) !
Saïgon
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 3
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 2
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 1
Baie d'Halong, merveille de la nature
Hanoï
Etat de la route du Nord-Ouest du Vietnam SAPA - DIEN BIEN - HANOI
Au fait, que mange t-on dans le nord-ouest du Vietnam ?
La boucle du nord ouest : pour l'histoire
Au pays des hmong noirs et des dao rouges
Question de point de vue !
De shangri-la à sapa, descente vers les tropiques
Aux portes du Tibet
A la rencontre de l'autre Chine
Les batiks indigos du Yunnan
Et maintenant?
Hong-Kong
Shanghaï
La gastronomie chinoise : quand manger devient un art de vivre!
Xi'an et sa merveille : l'armée de terre cuite
Pingyao
Prendre le train en Chine au mois d'août : une aventure en soi !
Sur la muraille de Chine...seuls!!
Beijing, capitale de la Chine d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
Le transmongolien, dernier tronçon de la mythique voie.
11 jours en terre hostile : à la découverte du Gobi
Nous ne sommes plus 2...!!
Arkhangaï / acte 2 : la mongolie dans sa plus pure authenticité
Petit point sur la gastronomie Mongole et la vie dans les yourtes.
Arkhangaï / acte 1
bluffante oulan-bator
D'un continent à un autre, frontière russo-mongole
Oulan-Oude
Sibérie, acte 2 : entre effort et réconfort
la gastronomie sibérienne
Sibérie, acte 1.
85 heures de train !
Critique gastronomique de Lulu et +++
Moscou : une mégapole entre 2 mondes.
Sur les rails.
Le temps d'un après midi automnal
Quand ton sac devient ta maison
L'interminable préparation



Newsletter

Saisissez votre adresse email