Jusqu'au bout de l'Asie...

De shangri-la à sapa, descente vers les tropiques

Publié dans Au fil des rails

Du 22 au 25 septembre 2012 : sur les rails (et surtout les routes) de Shangri-la à Sapa.

 

Notre périple chinois s'est terminé de la manière dont nous le souhaitions : en visitant le Yunnan. Des campagnes de Dali aux montagnes tibétaines de Shangri-la, nous en aurons pris plein les yeux pendant une semaine.

Peut être n'avons nous pas assez pris le temps de nous évader des grandes métropoles chinoises pour davantage parcourir les campagnes? Mais point de regret ! Ce périple demeurera un très bon souvenir, et déjà, dans nos têtes, surgissent des projets de prochaines visites du pays, davantage vers l'ouest!

 

Mais parlons du présent !  Et tournons-nous vers l'asie du sud-est. La 2ème partie de notre voyage. Les 4 derniers mois ! C'est par le Vietnam que l'aventure va commencer.

 

Par voie terrestre, la frontière se franchit à Hekou (côté chinois) / Lao Cai (côté vietnamien). Quitter la fraîcheur et l'humidité des montagnes pour retrouver la chaleur et... l'humidité des tropiques!!

 

Encore une fois par manque d'infrastructure ferroviaire, c'est en bus que nous quittons Shangri-la, afin de rejoindre Lijiang, d'où nous pourrons prendre un train de nuit pour Kunming. De là, et à nouveau en bus (suite à de graves inondations survenues il y a 2 ans, les lignes de chemin de fer sont coupées dans le sud de la province), nous pourrons rejoindre la frontière. Dans le bus urbain nous menant à la gare routière, nous faisons la connaissance d'un couple chinois de Hong Kong. Très gentiment, ils nous aident à acheter nos billets de bus, eux prenant le même.

 

Après 6 heures de route, nous arrivons à Lijiang en début d'après midi. 

Lijiang, dont la vieille ville est classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'unesco, est l'une des places fortes du tourisme en Chine. Nous avions hésité à nous y arrêter, pour finalement y renoncer... Ces 5 heures forcées en attendant notre train de nuit seront largement suffisantes.

Du coup, nous passons la journée avec notre couple hong kongais, grâce à qui nous gagnons un temps fou. Après nous avoir aidé à acheter nos billets de bus à shangri-la, nous nous rendons avec eux à la gare ferroviaire de lijiang, très éloignée de la ville. Puis ils nous font visiter la vieille ville qu'ils connaissent déjà !

Nos compagnons sont charmants! Elle, est plutôt réservée, et ne parle pas anglais. Lui ne baragouine que quelques mots, mais est très volubile... Et facétieux. D'une manière assez inattendue, nous arrivons à passer un bon moment à Lijiang grâce à leur compagnie. 

 

Notre charmant couple de Hong Kongais

 

Lui, très facétieux, prend la pause!

 

La ville est très jolie, mais s'apprécie difficilement. Ce n'est plus du tourisme, c'est une véritable invasion de groupes. Avec tout le tralala qui va autour : cafés, restaurants et boutiques à destination de ces groupes. Ce n'est plus "Charlie" que l'on cherche désespérément, mais le charme et l'authenticité.

 

Après une dernière soupe de "nouilles sur le pont" (spécialité du yunnan), et de chaleureux "adieux" à nos amis du jour, nous embarquons pour une courte nuit dans notre train à destination de Kunming. Arrivés tôt le matin, nous en profitons pour mettre votre blog préféré à jour, et prendre quelques infos d'autres bloggueurs sur le nord vietnam que nous allons bientôt visiter.

 

Le lendemain matin, l'interminable trajet (une bonne heure) en bus urbain du centre ville de kunming jusqu'à la gare routière, est ponctué de notre 3ème accident de la circulation en 3 pays traversés. Une fois de plus, notre bus rentre dans une voiture (comme en mongolie!), et une fois de plus, le conducteur de la voiture n'a absolument pas regardé derrière lui en changeant de voie de circulation.

 

Engloutie!

 

Demi surprise pour nous ! Mais entière déception ! Cette "légère" perte de temps va nous contraindre à passer la nuit à la ville frontalière de Hekou avant de rentrer au Vietnam car notre arrivée sur place risque d'être tardive. 

 

En effet, après être enfin arrivés à la gare routière, nous obtenons 2 places pour un bus partant à 13 heures. Arrivée prévue à la frontière à 21 heures... Arrivée effective 22 heures. Cela fait bien longtemps que les bureaux ont fermé.

 

Ce qui n'est finalement pas pour nous déplaire! Nous retrouvons la chaleur de Hong Kong, et les brochettes sur le trottoir de Beijing! Ce sont nos dernières images de la Chine.

 

Le lendemain, sacs sur le dos, nous parcourons à pieds les quelques centaines de mètres qui nous séparent du poste frontière en nous demandant à quelle sauce nous allons être dévorés. En effet, ce poste précis est réputé pour son côté "pointilleux" : bagages fouillés, guides confisqués, suppléments à payer... Charmant!

 

En route pour la frontière

 

Pas encore au Vietnam (à quelques centaines de mètres près), et déjà les fameux chapeaux pointus!

 

 

Résultat : nous n'avons jamais passé une frontière aussi vite. Même à Berlin, il m'est arrivé d'avoir le visage osculté sous tous ses angles!!Ici, rien!! Quelques minutes auront suffi!

 

Après cette formalité nous rentrons donc dans la ville vietnamienne de Lao Cai, avec pour seul objectif de trouver un bus nous menant à Sapa, notre première étape vietnamienne. Après avoir "généreusement" rémunéré un chauffeur de taxi pour nous conduire à la gare routière, nous évitons de "couillonnement" surrémunérer des chauffeurs privés au minibus flambant neuf. C'est dans l'enceinte même de la gare (étant donné qu'il n'y a personne au guichet) que nous trouvons un minibus public sur le point de partir. Le chauffeur accepte de nous vendre 2 billets à un prix plus en rapport avec les prix indiqués dans notre cher routard (50000 dongs, soit 2 euros, pour 30000 indiqués, on s'en remettra!), mais restant sans doute supérieur au prix "vietnamien". 

A nous de nous y faire, c'est comme cela que tout fonctionne ici.

 

1 heure plus tard nous sommes à Sapa, notre petite virée vietnamienne peut commencer...

Ajouter un commentaire
Publié à 18:13, le 27/09/2012 dans Au fil des rails, Yunnan Province
Mots clefs : lao caihekoulijiangsapashangri-lakunmingchinetrainsbus


COUCOU

Publié par camille, le 1/10/2012 à 19:15
coucou !!! merci pour la carte !!! ça fait plaisir !!! bon lucie, arrête de draguer un peu !! il est marié le monsieur !! bonne continuation !!! des bisous
Lien permanent

Commentaire sans titre

Publié par Hélène, le 2/10/2012 à 08:45
Ahhh ça y est vous voici en terrain connu pour nous! Bonne rando dans la brume et bonne dégustation de canne à sucre!
Lien permanent

<- Page précédente :: Page suivante ->

Qui suis-je ?


Prendre le temps. Prendre le temps avec les gens, avec la vie, avec nous-même. Prendre le temps de découvrir des cultures, des langues, des coutumes. Prendre le temps d'apprendre des autres, d'apprendre à se débrouiller dans un environnement totalement inconnu, d'apprendre sur soi. Pour prendre ce temps, quel meilleur moyen que de se déplacer en train depuis Paris jusqu'au bout de l'Asie...

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Avril 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 

Derniers articles

Clap de fin !
Déambulations sibériennes
Kaléidoscope culinaire !
Train chinois, visa russe, et réjouissances Pékinoises.
Les environs de Chengdu
Le panda géant du Sichuan
Chengdu
Boten, mais qui es-tu, mais où sommes-nous ??
Louang Namtha : la der des ders en Asie du Sud-Est
Inventaire non exhaustif de la petite urbanité Thaïlandaise
Regard sur l'alimentation en terre Thaïlandaise
Bangkok / dernières incursions, la quête du visa Chinois !
Koh Lipe, notre bout d'Asie.
Bangkok / secondes incursions
Ayutthaya, des ruines dans la ville
Krabi / Koh Lanta, le manuel de survie face à "Peak Season" !
Bangkok / premières incursions
Laos / Thaïlande, d'un monde à l'autre
Et une bonne année !
JOYEUX NOEL !!
L'incroyable rencontre, texte et photo par Jade L.C
Manger ET boire !! Le Laos côté table !
Un moment sacré, et un sacré moment !
Luang Prabang, paisible cité royale
Une marseillaise en terre Lao
Anecdotes et rencontres, sur les routes du sud Laos
Pour le meilleur et pour le pire, petit survol de la gastronomie Cambodgienne
Au coeur de la civilisation khmère
L'art au service de la jeunesse
Battambang, de surprises en émerveillements
Phnom Penh, perle de l'Asie
La déforestation au Cambodge, un sujet explosif
Bob Morane
Good morning Camboooodia
Savoureuse cuisine Vietnamienne
L'île de Phu Quoc
La fabrication des vermicelles de riz
La vie dans l'eau
Un bon massage, une bonne action
Le coup de gueule qui n'engage que moi (Lucy) !
Saïgon
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 3
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 2
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 1
Baie d'Halong, merveille de la nature
Hanoï
Etat de la route du Nord-Ouest du Vietnam SAPA - DIEN BIEN - HANOI
Au fait, que mange t-on dans le nord-ouest du Vietnam ?
La boucle du nord ouest : pour l'histoire
Au pays des hmong noirs et des dao rouges
Question de point de vue !
De shangri-la à sapa, descente vers les tropiques
Aux portes du Tibet
A la rencontre de l'autre Chine
Les batiks indigos du Yunnan
Et maintenant?
Hong-Kong
Shanghaï
La gastronomie chinoise : quand manger devient un art de vivre!
Xi'an et sa merveille : l'armée de terre cuite
Pingyao
Prendre le train en Chine au mois d'août : une aventure en soi !
Sur la muraille de Chine...seuls!!
Beijing, capitale de la Chine d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
Le transmongolien, dernier tronçon de la mythique voie.
11 jours en terre hostile : à la découverte du Gobi
Nous ne sommes plus 2...!!
Arkhangaï / acte 2 : la mongolie dans sa plus pure authenticité
Petit point sur la gastronomie Mongole et la vie dans les yourtes.
Arkhangaï / acte 1
bluffante oulan-bator
D'un continent à un autre, frontière russo-mongole
Oulan-Oude
Sibérie, acte 2 : entre effort et réconfort
la gastronomie sibérienne
Sibérie, acte 1.
85 heures de train !
Critique gastronomique de Lulu et +++
Moscou : une mégapole entre 2 mondes.
Sur les rails.
Le temps d'un après midi automnal
Quand ton sac devient ta maison
L'interminable préparation



Newsletter

Saisissez votre adresse email