Jusqu'au bout de l'Asie...

Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 2

Publié dans Vietnam

Du 13 au 15 octobre 2012 / Hué / Vietnam

 

 Petit chemin au bord de l'eau dans Hué

 

Des ventilateurs au plafond, des grilles à la place des fenêtres en plexiglas, des sièges en bois et non des fauteuils confortables. Le petit train local que nous empruntons depuis Dong Hà pour rejoindre Hué est sans doute le plus "original" que l'on ait vu. Pourtant, en matière de train, on commence à en connaître un rayon !

 

Nos voisines près d'une fenêtre grillagée dans le train

Deux heures pour parcourir les quelques dizaines de kilomètres séparant les deux villes ! Et toujours la sympathie des Vietnamiens. Deux jeunes mères de famille et leur petites progénitures nous accompagnent sur les sièges limitrophes aux nôtres. On amuse les enfants, on goûte des mets locaux... Le trajet passe vite !

 

 

Les douves et les remparts marquant l'entrée de la cité royale

Nos premières impressions de Hué sont bonnes malgré l'obscurité. La ville semble respirer. De larges avenues bordées d'arbres, de cours d'eau, ou de façades à l'architecture nous rappelant vaguement quelque chose (coloniale quoi!!) font de cette ville à taille humaine une étape idéale après l'agitation de Hanoï. Pourtant, son climat est capricieux. La semaine précédent notre passage, elle essuyait une sérieuse tempête, typhon à la clé! Pour nous, le programme est différent : chaleur accablante sous un soleil rayonnant.

 

 

2 pêcheurs face à l'entrée de la citadelle

Hué fut la capitale du Vietnam à partir de la fin du 18ème siècle. Les empereurs de la dynastie Nguyen s'y installèrent et firent bâtir la citadelle impériale. Au milieu du 19ème siècle les Français prirent possession du pays et la capitale devint Hanoï. Avec le maintien des Empereurs tolérés par la nouvelle administration, Hué conserva un titre tout à fait symbolique de capitale jusqu'en 1945, date de la chute de l'empire (ou de ce qu'il en restait) provoquée par la prise de pouvoir d'Ho Chi Minh.

 

 

Des airs de cité interdite de Pékin : la cité royale de Hué

 

A l'intérieur de la citadelle se dresse une autre forteresse : la cité royale. Celle-ci n'est plus habitée, elle est devenue un musée. C'est ici que résidaient les empereurs et leur cour (et notamment leurs dizaines de concubines!). La cité royale rappelle la cité interdite de Pékin. Les groupes de touristes chinois en moins. On peut s'y balader, y flâner tranquillement, tout en parcourant la succession de bâtiments remplissants chacun des fonctions précises (résidence royale, résidence de la famille, résidence des concubines, réunion politique...). Les jardins et terrasses entourant les bâtiments possèdent également quelques curiosités qui valent le coup d'oeil : statues d'animaux mi chien mi dragon, fontaines, grosses vasques en bronze, et toutes sortes d'objets à la fonction plus ou moins symbolique ou religieuse garnissent les allées.

 

   

Au sein de la cité

 

En tant qu'ancienne capitale inpériale, Hué abritait les empereurs de leur vivant, elle abrite aussi leurs tombeaux. Nous enfourchons 2 vélos, et partons dans la campagne environnante à la recherche de ces sépultures. Le temps, toujours superbe, et même caniculaire, rend la journée particulièrement sportive. Tantôt bitumée, tantôt piste, tantôt plate, tantôt accidentée, la route traverse les campagnes et nous permet de partager le quotidien des habitants. Les paysages, une fois de plus, sont à couper le souffle. Tout comme les ruines que nous croisons au hasard des chemins et qui font penser à la civilisation khmer.

 

Paysage sur le chemin des tombeaux impériaux
  
 
Droite? Gauche??

 

 Au hasard d'un petit chemin, nous tombons sur ces superbes vestiges abandonnés
 

Nous parvenons au tombeau le plus éloigné de Hué, celui de Minh Mang. Véritable temple au sein d'un immense parc luxuriant, l'endroit est propice au recueillement et à la méditation. Le tombeau en lui-même est innaccessible, nous nous contentons des environs, et c'est déjà beaucoup : un impressionant portique trône à l'entrée, laissant apparaître une haie composée de nombreuses statues de mandarins et d'animaux. Les bâtiments (temple et pavillon) qui suivent sont très bien restaurés et ont une architecture harmonieuse qui se marit parfaitement avec le cadre naturel et minéral qui les entourent. Tout a été imaginé et dessiné par l'empereur lui-même!

 

 

Le portique d'entrée du tombeau de Minh Mang
 
 
A l"entrée du tombeau se dresse une haie de statues de mandarins et d'animaux

 

Dans l'enceinte du tombeau, c'est vaste et fastueux

En reprenant la route en direction du mausolée de Thieu Tri, nous croisons Max et Eva, frangin et frangine d'outre-rhin, rencontrés sur la jonque dans la baie d'halong. Rendez-vous pris pour le soir-même afin de tester des spécialités culinaires de la région ( pancakes vietnamiens, cao lao) dans un excellent petit resto testé la veille par vos 2 baroudeurs! 

 

Nous quittons Hué le lendemain pour rejoindre Lang Co, petit village de pêcheur à quelques dizaines de kilomètres plus au sud. Un court trajet en bus, puis quelques heures loin de toute agitation nous attendent... 

 

 

Intense activité sur ce fleuve qui est un axe de transport important

 

Ajouter un commentaire
Publié à 02:04, le 20/10/2012 dans Vietnam, Hué
Mots clefs : tombeaux impériauxcitadelle de huétrain au vietnamHuévietnam


Commentaire sans titre

Publié par Banga, le 22/10/2012 à 09:56
votre blog = extase en ce lundi matin... je me suis fait un thé au jasmin pour l'occasion! merci, bisous :)
Lien permanent

Commentaire sans titre

Publié par Mayette, le 22/10/2012 à 16:28
De trains en trains, de bus en bus, de vélos en vélos, vous arrivez à connaître, à voir, à vous nourrir, à parler, à vous intégrer à fond dans ce merveilleux pays.
Avez-vous rencontré parmi des personnes âgées, celles qui parlent encore un peu le français ??
bisous
Lien permanent

Le monde est petit!

Publié par Aude, le 22/10/2012 à 23:49
C'est quand même incroyable le nombre de gens que vous aurez rencontré, puis croisé et recroisé totalement par hasard depuis le début de votre périple!
Lien permanent

Commentaire sans titre

Publié par huy japan, le 23/10/2012 à 08:52
very small beautiful city. You can find all places to travel in touris book, but each time I came there, I used to visit a small restaurant at 4 Bach Dang str, named Ben Song, it's near to Gia Hoi bright. I think you should come :D The restaurant with tables and chairs made by bamboo, and we can seat next to the river. The boss is name "Thuy", she can speaks French :P You should talk with her to know more about Hue city. And she knows me very much hihi :P
Bon voyager!!
Lien permanent

<- Page précédente :: Page suivante ->

Qui suis-je ?


Prendre le temps. Prendre le temps avec les gens, avec la vie, avec nous-même. Prendre le temps de découvrir des cultures, des langues, des coutumes. Prendre le temps d'apprendre des autres, d'apprendre à se débrouiller dans un environnement totalement inconnu, d'apprendre sur soi. Pour prendre ce temps, quel meilleur moyen que de se déplacer en train depuis Paris jusqu'au bout de l'Asie...

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Juin 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Derniers articles

Clap de fin !
Déambulations sibériennes
Kaléidoscope culinaire !
Train chinois, visa russe, et réjouissances Pékinoises.
Les environs de Chengdu
Le panda géant du Sichuan
Chengdu
Boten, mais qui es-tu, mais où sommes-nous ??
Louang Namtha : la der des ders en Asie du Sud-Est
Inventaire non exhaustif de la petite urbanité Thaïlandaise
Regard sur l'alimentation en terre Thaïlandaise
Bangkok / dernières incursions, la quête du visa Chinois !
Koh Lipe, notre bout d'Asie.
Bangkok / secondes incursions
Ayutthaya, des ruines dans la ville
Krabi / Koh Lanta, le manuel de survie face à "Peak Season" !
Bangkok / premières incursions
Laos / Thaïlande, d'un monde à l'autre
Et une bonne année !
JOYEUX NOEL !!
L'incroyable rencontre, texte et photo par Jade L.C
Manger ET boire !! Le Laos côté table !
Un moment sacré, et un sacré moment !
Luang Prabang, paisible cité royale
Une marseillaise en terre Lao
Anecdotes et rencontres, sur les routes du sud Laos
Pour le meilleur et pour le pire, petit survol de la gastronomie Cambodgienne
Au coeur de la civilisation khmère
L'art au service de la jeunesse
Battambang, de surprises en émerveillements
Phnom Penh, perle de l'Asie
La déforestation au Cambodge, un sujet explosif
Bob Morane
Good morning Camboooodia
Savoureuse cuisine Vietnamienne
L'île de Phu Quoc
La fabrication des vermicelles de riz
La vie dans l'eau
Un bon massage, une bonne action
Le coup de gueule qui n'engage que moi (Lucy) !
Saïgon
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 3
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 2
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 1
Baie d'Halong, merveille de la nature
Hanoï
Etat de la route du Nord-Ouest du Vietnam SAPA - DIEN BIEN - HANOI
Au fait, que mange t-on dans le nord-ouest du Vietnam ?
La boucle du nord ouest : pour l'histoire
Au pays des hmong noirs et des dao rouges
Question de point de vue !
De shangri-la à sapa, descente vers les tropiques
Aux portes du Tibet
A la rencontre de l'autre Chine
Les batiks indigos du Yunnan
Et maintenant?
Hong-Kong
Shanghaï
La gastronomie chinoise : quand manger devient un art de vivre!
Xi'an et sa merveille : l'armée de terre cuite
Pingyao
Prendre le train en Chine au mois d'août : une aventure en soi !
Sur la muraille de Chine...seuls!!
Beijing, capitale de la Chine d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
Le transmongolien, dernier tronçon de la mythique voie.
11 jours en terre hostile : à la découverte du Gobi
Nous ne sommes plus 2...!!
Arkhangaï / acte 2 : la mongolie dans sa plus pure authenticité
Petit point sur la gastronomie Mongole et la vie dans les yourtes.
Arkhangaï / acte 1
bluffante oulan-bator
D'un continent à un autre, frontière russo-mongole
Oulan-Oude
Sibérie, acte 2 : entre effort et réconfort
la gastronomie sibérienne
Sibérie, acte 1.
85 heures de train !
Critique gastronomique de Lulu et +++
Moscou : une mégapole entre 2 mondes.
Sur les rails.
Le temps d'un après midi automnal
Quand ton sac devient ta maison
L'interminable préparation



Newsletter

Saisissez votre adresse email