Jusqu'au bout de l'Asie...

Saïgon

Publié dans Vietnam

Du 20 au 22 octobre 2012 / Saïgon / Capitale économique du Vietnam

 

Comme toujours, nous négocions. Comme toujours, le prix descend. Et comme toujours, nous payons plus que les autres passagers. 35000 VND est son dernier prix. Il a baissé de moitié, pendant que les Vietnamiens paient 18000! Bienvenue dans les bus publics Vietnamiens! On commence à en avoir l'habitude. On commence aussi à en être un peu lassés !

 

Nous quittons donc Hoi an afin de rejoindre Danang, à 35 petits kilomètres pour prendre un train en direction de Saïgon. L'avantage à la gare ferroviaire de Danang est que nous n'avons pas à négocier. C'est marqué sur le billet que nous sommes des "foreigners"! Sans doute "bénéficions-nous" à nouveau d'un prix spécial!

 

24 heures de train pour rejoindre... Saïgon, ou Ho Chi Minh Ville...? Renommée en 1975 lors de la réunification du pays du nom de l'oncle Ho, le nom officiel de la ville est bien Ho Chi Minh Ville. Mais nous l'appellerons Saïgon, pour 2 raisons :

- premièrement, c'est plus court à taper!

- deuxièmement, tout le monde au Vietnam continue de l'appeler Saïgon.

Vous en conviendrez (ou pas, c'est comme vous voulez!!), "Saïgon" est plus sexy qu'"Ho Chi Minh Ville". Est ce simplement dû à la sonorité du mot ou davantage à l'histoire de la ville? Aucune idée! Sans doute un peu des 2.

 

 

La cathédrale Notre Dame, au coeur de Saïgon

 

7 heures du mat'. Les alentours de la gare sont très animés. Tout le monde est déjà au travail depuis 1 bonne heure dans sa gargote, son "garage ôto", au marché ou au "ca phé"! La circulation est aussi très dense à cette heure là. Il y aurait 4 millions de scooters à Saïgon, pour 7 millions d'habitants. Cette valse des 2 roues nous surprend à chaque fois. En l'absence quasi totale de code de la route, c'est la courtoisie au guidon qui fait foi. Et tout se passe bien! Les Vietnamiens sont prudents, slalomment habilement et n'hésitent pas à laisser passer. Ils ont peut être tendance à "légèrement" abuser du klaxon, en en faisant un outil de prévenance et non plus d'urgence! Mais il y a peu d'accidents et pas d'embouteillages.

 

Nous restons peu de temps à Saïgon, tout juste 3 jours. Cela est sans doute insuffisant pour s'imprégner de son ambiance, et surtout de son histoire passionnante.

 

 

Avant l'arrivée des Français, la ville n'était qu'un petit bourg du Sud, où il faisait chaud, très chaud, et où les marais rendaient l'atmosphère étouffante. 100 ans plus tard (cocorico!!), la ville était devenue une métropole influente en Asie du Sud-Est, devançant sur le plan du développement économique des villes comme Bangkok ou Singapour. Puis arrivèrent les Américains et la guerre du Vietnam. Dans un premier temps, son développement s'accéléra. Mais elle perdit aussi une partie de son identité : ambiance de guerre, prostitution et drogue en firent une "putain" aux yeux des communistes du Nord. C'est ainsi que lors de la réunification du pays, une phrase devint célèbre : "Hanoï la prude a vaincu Saïgon la pute". 

 

Afin de la purger de ses "démons", les communistes employèrent la méthode forte : plus aucune liberté de parole, système économique étatique, intellectuels et fonctionnaires envoyés dans les "goulags" vietnamiens... C'est l'époque des boat people : les gens fuient en masse le nouveau régime au péril de leur vie. 10 années noires pour la ville rebèle avant l'ouverture du pays à l'économie mondiale au milieu des années 80. Il n'est pas rare dans cette région du pays de tomber sur des Vietnamiens qui vous confient leur nostalgie de l'époque américaine, une période où ils étaient "libres".

 

   

 Vestige de guerre (un hélico US) / Vestige colonial (la poste centrale)

 

Aujourd'hui, si elle déborde d'activité, c'est pour, dit-on, rattraper le temps perdu. La ville est ambitieuse : un quartier des affaires est en construction et un large réseau de métro devrait être opérationnel dans quelques années. Elle s'ouvre à nouveau au monde, et le monde le lui rend bien, en visitant en masse ses musées, son patrimoine architectural en grande partie de l'époque coloniale, ses galeries d'art naissantes, en flânant dans ses agréables cafés et en mangeant dans ses nombreuses gargotes. 


 

Dégustation d'une excellente soupe vietnamienne
 

L'animation nocturne de Saïgon

 

C'est aussi en cela que Saïgon restera toujours Saïgon. Une ville à part, capable de surmonter les pires épreuves, capable aussi de se hisser au niveau des grandes métropoles de ce monde moderne. C'est l'Oncle Hô qui doit être content!!...

 

Le portrait de l'oncle Hô, dans la poste centrale

 

 

Ajouter un commentaire
Publié à 06:21, le 27/10/2012 dans Vietnam, Saïgon
Mots clefs : saïgonguerre du vietnamho chi minh villevietnamcolonisation


gargotte...............

Publié par papa, le 27/10/2012 à 09:00

Que vois-je ? Boire un produit de la sous culture américaine en mangeant ce qui doit être une excellente soupe vietnamienne !!!!!!!!!!
Enfin ! Au moins les meubles sont beaux . Du teck je présume. Tu as aussi bonne mine et j'imagine que c'est pareil pour Lucy.
Biz
Lien permanent

C*** C***

Publié par landry, le 27/10/2012 à 16:42
Cher joli papa,
Face à ce procès d'intentions, je me dois de répondre avec fermeté ;)
Non, point de produit de la sous culture américaine dans nos verres, mais une boisson locale rafraîchissante bon marché, à la couleur brunâtre et au goût de réglisse. Repas 100% vietnamien donc !!
Lien permanent

Biz

Publié par Jb, le 27/10/2012 à 19:01
Toujours aussi agréable à lire, merci de nous faire partager votre voyage.

Biz
Lien permanent

coucou

Publié par camille, le 29/10/2012 à 20:42
fouillanderie du jour: quand je vois marqué "Saigon", je ne peux pas m'empêcher de penser au sketch de Valérie Lemercier, tellement drôle....
Lien permanent

<- Page précédente :: Page suivante ->

Qui suis-je ?


Prendre le temps. Prendre le temps avec les gens, avec la vie, avec nous-même. Prendre le temps de découvrir des cultures, des langues, des coutumes. Prendre le temps d'apprendre des autres, d'apprendre à se débrouiller dans un environnement totalement inconnu, d'apprendre sur soi. Pour prendre ce temps, quel meilleur moyen que de se déplacer en train depuis Paris jusqu'au bout de l'Asie...

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Février 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728 

Derniers articles

Clap de fin !
Déambulations sibériennes
Kaléidoscope culinaire !
Train chinois, visa russe, et réjouissances Pékinoises.
Les environs de Chengdu
Le panda géant du Sichuan
Chengdu
Boten, mais qui es-tu, mais où sommes-nous ??
Louang Namtha : la der des ders en Asie du Sud-Est
Inventaire non exhaustif de la petite urbanité Thaïlandaise
Regard sur l'alimentation en terre Thaïlandaise
Bangkok / dernières incursions, la quête du visa Chinois !
Koh Lipe, notre bout d'Asie.
Bangkok / secondes incursions
Ayutthaya, des ruines dans la ville
Krabi / Koh Lanta, le manuel de survie face à "Peak Season" !
Bangkok / premières incursions
Laos / Thaïlande, d'un monde à l'autre
Et une bonne année !
JOYEUX NOEL !!
L'incroyable rencontre, texte et photo par Jade L.C
Manger ET boire !! Le Laos côté table !
Un moment sacré, et un sacré moment !
Luang Prabang, paisible cité royale
Une marseillaise en terre Lao
Anecdotes et rencontres, sur les routes du sud Laos
Pour le meilleur et pour le pire, petit survol de la gastronomie Cambodgienne
Au coeur de la civilisation khmère
L'art au service de la jeunesse
Battambang, de surprises en émerveillements
Phnom Penh, perle de l'Asie
La déforestation au Cambodge, un sujet explosif
Bob Morane
Good morning Camboooodia
Savoureuse cuisine Vietnamienne
L'île de Phu Quoc
La fabrication des vermicelles de riz
La vie dans l'eau
Un bon massage, une bonne action
Le coup de gueule qui n'engage que moi (Lucy) !
Saïgon
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 3
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 2
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 1
Baie d'Halong, merveille de la nature
Hanoï
Etat de la route du Nord-Ouest du Vietnam SAPA - DIEN BIEN - HANOI
Au fait, que mange t-on dans le nord-ouest du Vietnam ?
La boucle du nord ouest : pour l'histoire
Au pays des hmong noirs et des dao rouges
Question de point de vue !
De shangri-la à sapa, descente vers les tropiques
Aux portes du Tibet
A la rencontre de l'autre Chine
Les batiks indigos du Yunnan
Et maintenant?
Hong-Kong
Shanghaï
La gastronomie chinoise : quand manger devient un art de vivre!
Xi'an et sa merveille : l'armée de terre cuite
Pingyao
Prendre le train en Chine au mois d'août : une aventure en soi !
Sur la muraille de Chine...seuls!!
Beijing, capitale de la Chine d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
Le transmongolien, dernier tronçon de la mythique voie.
11 jours en terre hostile : à la découverte du Gobi
Nous ne sommes plus 2...!!
Arkhangaï / acte 2 : la mongolie dans sa plus pure authenticité
Petit point sur la gastronomie Mongole et la vie dans les yourtes.
Arkhangaï / acte 1
bluffante oulan-bator
D'un continent à un autre, frontière russo-mongole
Oulan-Oude
Sibérie, acte 2 : entre effort et réconfort
la gastronomie sibérienne
Sibérie, acte 1.
85 heures de train !
Critique gastronomique de Lulu et +++
Moscou : une mégapole entre 2 mondes.
Sur les rails.
Le temps d'un après midi automnal
Quand ton sac devient ta maison
L'interminable préparation



Newsletter

Saisissez votre adresse email