Jusqu'au bout de l'Asie...

Luang Prabang, paisible cité royale

Publié dans Laos

Du 6 au 10 décembre 2012 / Luang Prabang / Ancienne capitale royale du Laos

 

Le stuppa au sommet du mont Phu Si, Luang Prabang. 

 

Tandis que Camille embarque pour un marathon des airs afin de rentrer en France, nous nous retrouvons à nouveau voyageurs orphelins, presque sans repères, comme abandonnés sur nos chemins asiatiques devenus le fil d'ariane de notre quotidien. Afin de retrouver nos réflexes, nous séjournons quelques jours supplémentaires à Luang Prabang. Parce que je suis cloué au lit 36 heures par une sévère intoxication alimentaire, mais surtout parce que la ville nous retient ! Coincée entre le Mékong et l'un de ses affluents, la Nam Kho, qui s'écoulent paisiblement, Luang Prabang charme par son architecture, ses temples, ses nombreux moines qui déambulent en ville, l'atmosphère relaxante de ses cafés, restos et salons de massage, et ses campagnes toujours accueillantes. 

 

Bien sûr, les mauvaises langues et les râleurs (et qui sait s'il y en a parmi les colonies de touristes français, on ne se refait pas !!) diront qu'elle est trop touristique. Pourquoi ne pas tout simplement éviter de s'éterniser dans la grande rue centrale, siège du grand marché de nuit à destination des "falang" (occidentaux) et des restaurants revendiquant pizza italienne et nachos mexicains ?

 

La tranquilité d'un monastère.

 

Autour de cette grande artère, Luang Prabang est pleine de pépites, de lieux conviviaux et accueillants où les voyageurs partent à la rencontre du Laos, de sa cuisine, de sa bière, de ses sourires, où ses "sabaydee" (bonjour) et "kopchai lalai" (merci beaucoup) deviennent vite légendaires, tel un refrain entêtant. C'est ainsi que les rives du Mékong nous accueillent quotidiennement. Nous élisons domicile dans quelques gargottes familiales en plein air. D'autres aussi. Comme Michel, un sacré personnage. 68 ans, scaphandrier à la retraite parcourant le monde 9 mois sur 12, et menant une vie d'homme libre... Comme Carmen et Francesco, adorable petit couple suisse voyageant autour du monde au gré de leurs envies, avec qui nous partageons, entre autres, un barbecue lao géant sur les rives du grand fleuve. 

 

De nombreux restaurants jalonnent les rives du Mékong et de la Nam Kho. 

 

Luang Prabang diffuse sa spiritualité. Elle doit son nom à un présent offert à la ville par un souverain khmer en 1512, le Pha Bang, une statue vénérée du Bouddha : Luang (grand) Prabang (Pha Bang). Elle abrite aujourd'hui plus d'une trentaine de temples à découvrir au hasard des petites rues qui s'écartent de l'axe central. Une atmosphère calme et paisible se dégage de ces recoins urbains teintés de philosophie bouddhiste où la couleur safran des robes monastiques apporte un saisissant contraste avec les enceintes blanchâtres pleines de charme des temples non restaurés.

 

Les moines chantent à l'ombre de leurs tentures couleur safran... 

 

Dominant la ville du haut de ses 329 marches, le Mont Phu Si abrite l'un de ses temples. A la fin de l'ascension nous attend une belle récomprense : un superbe point de vue sur la ville et les campagnes environnantes. Autour de la petite presqu'île de Luang Prabang, de petits monts partiellement recouverts par les nuages forment un cercle percé par quelques cours d'eau dont le Mékong. Dans la plaine, le vert domine. Entre un flamboyant et un bananier s'échappe parfois un toit de temple à l'architecture si caractéristique. Dans cette région si touristique le béton ne pollue pas encore la vue, le charme est intact !

 

Vue du mont Phu Si.  

 

Nous sommes rapidement abordés par de jeunes moines étudiants à la recherche du falang parlant la langue qu'ils étudient pour échanger ainsi quelques mots en toute convivialité afin de progresser. En redescendant par le côté opposé à la rue principale, nous découvrons de nombreuses statues de bouddha dans quelques recoins du site entourés d'une végétation dense. Peu de monde erre dans cette zone, l'occasion nous est donnée de tirer quelques shoots en toute intimité avec bouddha ! 

 

Bouddha couché du Mont Phu Si. 

 

Le climat religieux de la cité nous ferait presque oublier que Luang Prabang est une ancienne capitale royale. A ce titre se dresse au coeur de la presqu'île l'ancienne résidence du roi et de sa famille devenue musée. En rien comparable à l'imposant palais royal de Phnom Penh, la demeure se trouve au sein d'un petit parc et ne se compose que d'une dizaine de pièces. Le dernier roi du Laos a abdiqué en 1975 sous la pression du nouveau pouvoir communiste. 2 ans plus tard, soupçonné de prendre la tête d'un mouvement de rébellion, le souverain fut fait prisonnier et envoyé dans les champs pour travailler. Il semble qu'il mourut de paludisme et malnutrition, évènement qui ne fut jamais annoncé officiellement.

 

Le temple du palais royal. 

 

Afin de changer radicalement d'ambiance, nous délaissons l'espace d'une journée le coeur de la cité. Nous enfourchons 2 vélos citadins et empruntons le bac menant sur l'autre rive du fleuve. Nous débarquons à Muang Chomphet, et nous rendons vite compte de notre erreur : nous aurions dû louer des VTT ! Point de route en effet, mais plutôt des pistes plus ou moins défoncées nous permettent de parcourir les environs. Le relief est particulièrement accidenté, c'est une véritable journée sportive qui nous attend en guise de petite promenade.

 

   

Le bac reliant Luang Prabang à Muang Chomphet, sur la rive opposée du Mékong. 

 

Piste en terre battue dans la campagne environnante. 

 

   

 

Nous traversons des villages plantés en pleine nature, où les cabanes en bambou se succèdent. On est dimanche et il y a de l'ambiance ! C'est le jour des réunions de famille. De la musique laotienne sort de chaque petite habitation et les boissons alcolisées à base de riz, et de fabrication maison, coulent à flot. Nous marquons un arrêt devant ce qui semble être une petite boutique afin de nous ravitailler en gâteaux et boissons. Comme partout ailleurs dans le village, l'heure est à la fête. Et tout naturellement, on nous fait goûter la production locale : pas de lao lao, ouf ! Plus "raffiné" et fruité, le lao haï nous désaltère bien, et nos charmants petits commerçants nous en emballent dans un sac imperméable. Voilà qui est aimable ! L'apéro du soir est tout trouvé.

 

Au Laos, la "Pétang" est le sport national ! 

 

En prenant le bac en fin d'après midi afin de rentrer à Luang Prabang, nous partageons quelques minutes d'échange avec un charmant couple Iranien. Il ne nous en fallait pas plus pour nous hôter de la tête toutes nos idées reçues sur ce pays que nous pensions "invisitable"! Que de clichés et fausses informations parsèment nos esprits tant influencés par le traitement médiatique de certaines parties du monde. Peu nous importe la diplomatie internationale dans nos pérégrinations. Nos histoires sont des histoires d'Hommes, de culture et de rencontres. Voilà qui tombe bien ! L'Iran ne se trouverait pas sur notre route...? 

 

Après cette petite semaine passée dans l'ancienne capitale royale Laotienne, nous ne partons pas encore pour l'Iran, mais nous mettons bien cap à l'ouest. Direction la frontière thaïlandaise que nous nous apprêtons à rejoindre en bâteau. 

 

 

Ajouter un commentaire
Publié à 03:23, le 18/12/2012 dans Laos, Luang Prabang
Mots clefs : résidence royalemont phu siprocession des moineslaosluang prabangbouddhisme


coucou

Publié par camille, le 18/12/2012 à 10:50
alors finalement vous avez traversé ? j'espère qu'il n'y avait pas de sangsues cette fois-ci haha !!!!
gros bisous et bonne pétang !!!
Lien permanent

Luang Prabang, c'est ca.......

Publié par Aude, le 18/12/2012 à 16:06
Une nouvelle fois merci pour cet article... Rigolo de voir que nous avons quasiment les memes photos!
Bon, sinon, rien a voir avec le Laos (et je pense que les lecteurs assidus ne comprendrons pas pourquoi je vous dis tout ca via un commentaire sur le blog et pas par mail, mais l'important c'est que vous compreniez!) : merci beaucoup pour ces 1,5 jours ensemble a Bangkok (et oui, amis lecteurs, si vous saviez comme ils sont a la bourre sur le blog...!!), ca nous a fait vraiment super plaisir de vous voir 'en vrai', depuis tout ce temps ! On peut dire que nos vacances commencent bien !
A tous ceux qui en crevent d'envie mais qui se disent que c'est trop tard : il reste encore suffisamment de temps pour les rejoindre et profiter des paysages splendides de ces regions, et surtout des sourires de deux plus beaux routards et bloggeurs de la terre !!!
Pleins de gros bisous mes loulous !
Lien permanent

<- Page précédente :: Page suivante ->

Qui suis-je ?


Prendre le temps. Prendre le temps avec les gens, avec la vie, avec nous-même. Prendre le temps de découvrir des cultures, des langues, des coutumes. Prendre le temps d'apprendre des autres, d'apprendre à se débrouiller dans un environnement totalement inconnu, d'apprendre sur soi. Pour prendre ce temps, quel meilleur moyen que de se déplacer en train depuis Paris jusqu'au bout de l'Asie...

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Août 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 

Derniers articles

Clap de fin !
Déambulations sibériennes
Kaléidoscope culinaire !
Train chinois, visa russe, et réjouissances Pékinoises.
Les environs de Chengdu
Le panda géant du Sichuan
Chengdu
Boten, mais qui es-tu, mais où sommes-nous ??
Louang Namtha : la der des ders en Asie du Sud-Est
Inventaire non exhaustif de la petite urbanité Thaïlandaise
Regard sur l'alimentation en terre Thaïlandaise
Bangkok / dernières incursions, la quête du visa Chinois !
Koh Lipe, notre bout d'Asie.
Bangkok / secondes incursions
Ayutthaya, des ruines dans la ville
Krabi / Koh Lanta, le manuel de survie face à "Peak Season" !
Bangkok / premières incursions
Laos / Thaïlande, d'un monde à l'autre
Et une bonne année !
JOYEUX NOEL !!
L'incroyable rencontre, texte et photo par Jade L.C
Manger ET boire !! Le Laos côté table !
Un moment sacré, et un sacré moment !
Luang Prabang, paisible cité royale
Une marseillaise en terre Lao
Anecdotes et rencontres, sur les routes du sud Laos
Pour le meilleur et pour le pire, petit survol de la gastronomie Cambodgienne
Au coeur de la civilisation khmère
L'art au service de la jeunesse
Battambang, de surprises en émerveillements
Phnom Penh, perle de l'Asie
La déforestation au Cambodge, un sujet explosif
Bob Morane
Good morning Camboooodia
Savoureuse cuisine Vietnamienne
L'île de Phu Quoc
La fabrication des vermicelles de riz
La vie dans l'eau
Un bon massage, une bonne action
Le coup de gueule qui n'engage que moi (Lucy) !
Saïgon
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 3
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 2
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 1
Baie d'Halong, merveille de la nature
Hanoï
Etat de la route du Nord-Ouest du Vietnam SAPA - DIEN BIEN - HANOI
Au fait, que mange t-on dans le nord-ouest du Vietnam ?
La boucle du nord ouest : pour l'histoire
Au pays des hmong noirs et des dao rouges
Question de point de vue !
De shangri-la à sapa, descente vers les tropiques
Aux portes du Tibet
A la rencontre de l'autre Chine
Les batiks indigos du Yunnan
Et maintenant?
Hong-Kong
Shanghaï
La gastronomie chinoise : quand manger devient un art de vivre!
Xi'an et sa merveille : l'armée de terre cuite
Pingyao
Prendre le train en Chine au mois d'août : une aventure en soi !
Sur la muraille de Chine...seuls!!
Beijing, capitale de la Chine d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
Le transmongolien, dernier tronçon de la mythique voie.
11 jours en terre hostile : à la découverte du Gobi
Nous ne sommes plus 2...!!
Arkhangaï / acte 2 : la mongolie dans sa plus pure authenticité
Petit point sur la gastronomie Mongole et la vie dans les yourtes.
Arkhangaï / acte 1
bluffante oulan-bator
D'un continent à un autre, frontière russo-mongole
Oulan-Oude
Sibérie, acte 2 : entre effort et réconfort
la gastronomie sibérienne
Sibérie, acte 1.
85 heures de train !
Critique gastronomique de Lulu et +++
Moscou : une mégapole entre 2 mondes.
Sur les rails.
Le temps d'un après midi automnal
Quand ton sac devient ta maison
L'interminable préparation



Newsletter

Saisissez votre adresse email