Jusqu'au bout de l'Asie...

Regard sur l'alimentation en terre Thaïlandaise

Publié dans Thailande

Du 14 décembre 2012 au 11 février 2013 / Thaïlande

 

Vente de piments sur le marché de Bangkok.

 

En arrivant en Thaïlande, nous avons retrouvé la modernité, et avec la modernité, la malbouffe ! Et oui, les grandes chaînes de fast-food ont ouvert des restaurants aux 4 coins du pays. Mais après le Laos, ce qui nous a le plus surpris, ce sont les plats bon marché qui, même dans les petites gargottes, sont souvent gras et cuisinés avec des produits industriels. Fini le "poulet bicyclette", place au poulet aux hormones. Finie la saucisse au combava fumée maison, place aux saucisses chinoises sucrées. Finis les petits repas équilibrés à emporter avec du riz gluant et de la viande grillée, place aux fritures en tout genre. Or l'huile n'est pas toujours de première qualité ni de première fraîcheur, loin de là !

 

Ronald sait s'adpter à toutes les cultures ; ici, il effectue le salut thaïlandais...!

 

A côté des hamburgers (que l'on a su apprécier par moment, dire le contraire serait mentir !), il y a tout de même une gastronomie Thaïlandaise qui mérite le détour, bien sûr. Et, comme chez nous, on peut trouver du très bon à petit prix, il suffit de savoir le dénicher.

Si cette quête se fait souvent au hasard de nos déambulations, il existe un endroit typique dans presque toutes les villes Thaïlandaises où l'on peut à coup sûr manger de tout à petit prix : le Night Bazaar, ou marché de nuit ! Autant fréquenté par les "farangs" que par les thaïs, le marché de nuit regorge de vêtements et babioles en tout genre. Mais en général, au moins la moitié de l'espace est consacré aux stands de nourriture. L'occasion de picorer à droite à gauche, et de goûter les spécialités régionales.

Côté généralités, on peut dire que la cuisine Thaïlandaise est variée et très épicée. Proche de la cuisine Laotienne au nord (soupe Pho, herbes aromatiques, riz gluant, laap, salade de papaye verte) et Malaise au Sud (Curry rouge ou vert, plats végétariens, poisson en sauce et influences orientales), elle regorge de saveurs, d'odeurs et de mille épices. Se ballader dans les marchés locaux est d'ailleurs toujours un plaisir.

 

  

Fruits en gelée / Poisson séché.

 

  

Gingembre / Beignets de poisson et combava.

 

 

Beignets aux poulet et aux cives /  Marché de nuit dans le nord de la Thaïlande

 

Le plat emblématique, présent sur toutes les cartes et dans tous les marchés, sont les Pad Thaï. Ce sont des nouilles revenues avec des légumes, une viande, du tofu, et quelques herbes qui lui donnent son goût très particulier, le tout recouvert d'un oeuf cuit en omelette. Ce peut être succulent comme foncièrement écoeurant selon qui est derrière les fourneaux. De bonnes Pad Thaï comme celles qui suivent sur la photo vous feront passer un moment merveilleux :

 

Pad Thaï accompagnées de citron vert et de pousses de soja fraîches. 

 

Autre spécialité largement répandue dans l'ensemble du pays : le TOM YUM. C'est une soupe de curry, parfumée de coriandre, de fumet de poisson et de citronnelle, généralement aux crevettes. C'est léger et goutu, souvent très épicé. Nous avons d'ailleurs su appprécier toutes sortes de soupes, car c'est un repas plus léger, donc plus agréable, lorsqu'il fait très chaud, que les pâtes ou le riz, de même que les crudités, qui ne nous auront pas rendues malades ! La Thaïlande semble ainsi avoir des standards d'hygiène plus élevés que ses voisins.

 

 

Le TOM YUM

 

Voici également un petit aperçu en images de cette diversité culinaire, avec quelques-uns des plats que nous avons souvent croisé :

 

Crevettes aux légumes et à la sauce aigre-douce.

 

Poulet aux oignons et noix de cajou (un délice, parmi nos préférés !)

 

  

Le "HOT POT" est un bouillon servi dans un pot en terre et maintenu au chaud par des braises en dessous.

On fait cuire soi-même les légumes et la viande dedans, c'est bon et léger !

 

Par ailleurs, même si j'ai la critique facile (ne dit-on pas "critique gastronomique"?), j'ai su apprécier certaines spécialités particulièrement huileuses. C'est le cas notamment de la crêpe thaïlandaise, ou "thaï pancake" pour les touristes ;) A partir d'un petit tas de pâte huileux (sic !), le confectionneur effectue des mouvements dans l'air comme on le ferait avec une pâte à pizza pour l'étaler et lui donner une forme ronde. Ensuite, il la garnit avec de la banane tranchée et de l'oeuf battu avant de la faire frire (re-sic !). Enfin il l'enduit de lait concentré sucré ! Voilà, vous êtes prêts à prendre des kilos rien qu'en la regardant ;) Mais c'est drôlement bon, surtout dans un pays ou il n'y a presque pas de desserts !

Grâce à Aude, voici le récit en image :

 

   

 

  

  

 

Enfin, je terminerai par une autre excellente expérience culinaire, non pas thaïlandaise cette fois, mais française ! Et oui, pour mon anniversaire, Landry a eu la bonne idée de m'emmener au restaurant d'application "Vattel", école des métiers de l'hôtellerie. Nous l'avions testé à Paris et on avait déjà beaucoup apprécié. Mais là, après tout ce temps, vous n'imaginez même pas nos têtes ébahies pendant tout le repas ;) On a même bu du vin, le premier verre depuis 8 mois, et un pinot noir plus que correct en plus. MMMMMMMM!! Sans oublier un service aux petits soins et des prix tous petits...

Pour moi, ce fut saumon fumé maison, confit de canard et, cerise sur le gateau, un plateau de FROMAGE !! Pour Monsieur, Saumon également, puis tartare de boeuf et fondant au chocolat. 

Bref, un chouette cadeau d'anniversaire et une adresse super que l'on recommande à tous les voyageurs de passage à Bangkok, particulièrement si vous êtes des voyageurs au long cours !

 

 

  

 

Ambiance très Parisienne au restaurant d'application de l'école Vattel à Bangkok.

 

 

Ajouter un commentaire
Publié à 12:43, le 10/02/2013 dans Thailande,
Mots clefs : cashew nutspimentsgraissesPad Thaïcuisine de thaïlandegastronomie Thaïlandaisenouillesspécialitéscurrybananes


Hummmmm!

Publié par Aude, le 10/02/2013 à 18:24
Rien que la vue de ces plats m'a donné l'eau à la bouche... Pour ma part, mention spéciale également au Pd Thaï, j'en ai mangé d'absolument succulents!
Bisous
Lien permanent

nourriture

Publié par Mayette, le 11/02/2013 à 20:05
Il en faut des gargotes et des marchés pour nourrir les 18 millions d'habitants de Bangkok !!!
J'ai bien compris que le mot gargote en Asie n'avait pas la même signification qu'en France, loin de là.En France nous n'irions pas volontiers manger dans une gargote !
Mes plats préférés :Pad Thai, poulet aux oignons, hot pot, Thai Pankake....
Belles photos
bisous.
Lien permanent

De belles couleurs

Publié par Véro, le 14/02/2013 à 11:23
Les couleurs sont maginfiques. Les commentaires aussi!
ça donne envie tout ça.
Lien permanent

Hi!

Publié par Anne et Bryce, le 15/02/2013 à 20:14
Bonjour mes bons amis! Ca a l'air bon cette soupette! Bises de Paris où c'est le weekend...les jours rallongent..ENFIN !!!! Allez à bientôt :-) bises
Lien permanent

coucou

Publié par camille, le 17/02/2013 à 13:25
on vous attend avec des tomates farcies, un verre de montbazillac, un pavé de boeuf sauce aux trois poivres et une île flottante !!! mais sinon, ça donne toujours envie vos petits plats
Lien permanent

<- Page précédente :: Page suivante ->

Qui suis-je ?


Prendre le temps. Prendre le temps avec les gens, avec la vie, avec nous-même. Prendre le temps de découvrir des cultures, des langues, des coutumes. Prendre le temps d'apprendre des autres, d'apprendre à se débrouiller dans un environnement totalement inconnu, d'apprendre sur soi. Pour prendre ce temps, quel meilleur moyen que de se déplacer en train depuis Paris jusqu'au bout de l'Asie...

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Juin 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Derniers articles

Clap de fin !
Déambulations sibériennes
Kaléidoscope culinaire !
Train chinois, visa russe, et réjouissances Pékinoises.
Les environs de Chengdu
Le panda géant du Sichuan
Chengdu
Boten, mais qui es-tu, mais où sommes-nous ??
Louang Namtha : la der des ders en Asie du Sud-Est
Inventaire non exhaustif de la petite urbanité Thaïlandaise
Regard sur l'alimentation en terre Thaïlandaise
Bangkok / dernières incursions, la quête du visa Chinois !
Koh Lipe, notre bout d'Asie.
Bangkok / secondes incursions
Ayutthaya, des ruines dans la ville
Krabi / Koh Lanta, le manuel de survie face à "Peak Season" !
Bangkok / premières incursions
Laos / Thaïlande, d'un monde à l'autre
Et une bonne année !
JOYEUX NOEL !!
L'incroyable rencontre, texte et photo par Jade L.C
Manger ET boire !! Le Laos côté table !
Un moment sacré, et un sacré moment !
Luang Prabang, paisible cité royale
Une marseillaise en terre Lao
Anecdotes et rencontres, sur les routes du sud Laos
Pour le meilleur et pour le pire, petit survol de la gastronomie Cambodgienne
Au coeur de la civilisation khmère
L'art au service de la jeunesse
Battambang, de surprises en émerveillements
Phnom Penh, perle de l'Asie
La déforestation au Cambodge, un sujet explosif
Bob Morane
Good morning Camboooodia
Savoureuse cuisine Vietnamienne
L'île de Phu Quoc
La fabrication des vermicelles de riz
La vie dans l'eau
Un bon massage, une bonne action
Le coup de gueule qui n'engage que moi (Lucy) !
Saïgon
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 3
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 2
Sauts de puce dans le centre du Vietnam / part 1
Baie d'Halong, merveille de la nature
Hanoï
Etat de la route du Nord-Ouest du Vietnam SAPA - DIEN BIEN - HANOI
Au fait, que mange t-on dans le nord-ouest du Vietnam ?
La boucle du nord ouest : pour l'histoire
Au pays des hmong noirs et des dao rouges
Question de point de vue !
De shangri-la à sapa, descente vers les tropiques
Aux portes du Tibet
A la rencontre de l'autre Chine
Les batiks indigos du Yunnan
Et maintenant?
Hong-Kong
Shanghaï
La gastronomie chinoise : quand manger devient un art de vivre!
Xi'an et sa merveille : l'armée de terre cuite
Pingyao
Prendre le train en Chine au mois d'août : une aventure en soi !
Sur la muraille de Chine...seuls!!
Beijing, capitale de la Chine d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
Le transmongolien, dernier tronçon de la mythique voie.
11 jours en terre hostile : à la découverte du Gobi
Nous ne sommes plus 2...!!
Arkhangaï / acte 2 : la mongolie dans sa plus pure authenticité
Petit point sur la gastronomie Mongole et la vie dans les yourtes.
Arkhangaï / acte 1
bluffante oulan-bator
D'un continent à un autre, frontière russo-mongole
Oulan-Oude
Sibérie, acte 2 : entre effort et réconfort
la gastronomie sibérienne
Sibérie, acte 1.
85 heures de train !
Critique gastronomique de Lulu et +++
Moscou : une mégapole entre 2 mondes.
Sur les rails.
Le temps d'un après midi automnal
Quand ton sac devient ta maison
L'interminable préparation



Newsletter

Saisissez votre adresse email